Aller au menu Plan du site
  • Taille normale
  • Taille moyenne
  • Grande taille

CBC Digital Archives

Accueil · Environnement · Protection de l'environnement · Buffet toxique sur Saint-Laurent

Buffet toxique sur Saint-Laurent

Date de diffusion : 27 juillet 1995

Au cours du mois de juillet 1995, les écologistes de Greenpeace invitent les journalistes à bord du Moby Dick, à l'ouest de Montréal. Un buffet toxique est préparé par le chef de l'école de l'hôtellerie du Québec. Au menu : poissons pêchés dans le lac Saint-Louis, contenant un taux excessif de mercure et de BPC, c'est-à-dire de biphényles polychlorés, selon Santé Canada. Ce n'est un secret pour personne : le Saint-Laurent est pollué et personne ne s'est risqué à le contester ce jour-là...

Le journaliste Jacques Rivard était sur place.

La présence de Greenpeace sur le lac Saint-Louis, à l'ouest de Montréal, soulève des interrogations alors même que les écologistes sollicitent sa présence au large des îles de la Madeleine, sur le lieu de renflouage de l'Irving Whale.

En effet, le naufrage de la barge, en 1970, avait entraîné un déversement massif d'hydrocarbures dans le golfe du Saint-Laurent. On a relevé dans le milieu une concentration anormalement élevée en métaux et principalement en cuivre, selon Environnement Québec.

Buffet toxique sur Saint-Laurent

• Les biphényles polychlorés ou BPC sont des liants et des plastifiants aux propriétés isolantes, résistants à la chaleur, qui sont utilisés dans les huiles, peintures plastiques et insecticides dont ils prolongent l'efficacité.

• Leur combustion produit de la dioxine, composé organique très toxique, reconnu cancérigène par le Centre international de recherche sur le cancer en 1997.

• L'utilisation des BPC est interdite au Canada depuis 1977, excepté dans l'équipement électrique, notamment dans la fabrication des transformateurs, des condensateurs, etc.

• Les BPC ont une densité supérieure à celle de l'eau et sont solubles, ce qui rend difficile leur extraction.

• Ingérés par les organismes vivants, les molécules de BPC s'accumulent dans le tissu adipeux et affectent, entre autres, les organes reproducteurs, le fonctionnement thyroïdien, le foie et le système neurologique.

• Le 7 septembre 1970, au large des îles de la Madeleine, la barge de l'Irving Whale, remplie de 4200 tonnes d'hydrocarbures, coule dans le golfe du Saint-Laurent, à 67 mètres de profondeur.

• Près de 200 tonnes de pétrole s'est écoulé de la barge, recouvrant les eaux du fleuve sur environ 400 km carré.

• Des prélèvements sédimentaires effectués en 1994 révèlent une concentration inquiétante de BPC.

• Quatre années plus tard, les sédiments analysés contiennent des taux de contaminants encore plus élevés. Le renflouage aura lieu le 31 juillet 1996.

• Le gouvernement canadien décide de ne pas restaurer les lieux du naufrage de l'Irving Whale. La pêche est interdite à cet endroit.

Buffet toxique sur Saint-Laurent

Média : Télévision

Émission : Téléjournal

Date de diffusion : 27 juillet 1995

Invité(s) : Daniel Green, François Tanguay

Ressource(s) : Jacques Rivard

Durée : 1 min 54 s

Dernière modification :
9 avril 2008


Fin de la liste
    etoile etoile etoile etoile etoile
  • Évaluez
  • Partagez ce clip
  • Citez ce clip




Découvrez aussi
À l'assaut des baleiniers russes et japonais!
Radio
5 min 27 s
Le 1er juin 1975, une poignée de pacifistes s'apprêtent à tenir tête aux baleiniers…
Le sabordage du Rainbow Warrior
Télévision
13 min 57 s
Parti d'Honolulu le 30 avril 1985, le navire de Greenpeace devait rejoindre le site d'essais nucléaires de Mururoa.