Aller au menu Plan du site
  • Taille normale
  • Taille moyenne
  • Grande taille

CBC Digital Archives

Accueil · Environnement · Protection de l'environnement · À l'assaut des baleiniers russes et japonais!

À l'assaut des baleiniers russes et japonais!

Date de diffusion : 30 juillet 1975

Les pratiques illégales et abusives auxquelles se livrent les baleiniers dans les mers australes sont mises au jour par les militants écologistes. Leur présence ne dissuade toutefois pas les harponneurs russes.

Interposés entre les baleiniers et les baleines, au péril de leur vie, les activistes échappent de justesse au harpon russe lancé en direction d'un cachalot.

Laurent Trudel faisait partie de l'expédition. Il témoigne de l'acharnement des baleiniers, que rien ne semblait pouvoir arrêter, pas même la présence humaine.

La chasse intensive aux baleines à des fins commerciales préoccupe les écologistes de Greenpeace. En 1972, les Nations unies lancent un appel international à l'adoption d'un moratoire de dix ans et à l'interdiction de la chasse.

Mais devant le mépris des nations baleinières, les activistes décident de contrer la flotte baleinière russe. Les scènes de chasse filmées par les membres de l'équipage feront le tour du monde.

Après plusieurs années de revendications, durant lesquelles la chasse s'est perpétuée librement, la Commission baleinière internationale adopte un moratoire en 1982. Il entrera en vigueur quatre ans plus tard, entraînant ainsi la suspension de la chasse commerciale. En 1994, interdiction est faite de chasser les baleines dans les mers australes autour de l'Antarctique.

Le Japon, la Norvège et l'Islande continueront néanmoins de traquer les baleines, prétextant officiellement des besoins de la recherche scientifique. Ils les chassent toujours en 2003.

À l'assaut des baleiniers russes et japonais!

• La Commission baleinière internationale (CBI) créée en 1946 a pour mission de contrôler et de limiter la chasse des baleines. Elle regroupe 49 pays.

• Le Canada a mis un terme en 1972 à sa chasse commerciale à la baleine. Depuis lors, l'observation des baleines est devenue une importante activité touristique.

• Les produits dérivés de la baleine ont justifié pendant un temps la chasse dont elle était l'objet.

• L'huile extraite du mammifère était jadis utilisée en cosmétologie pour la fabrication de produits de beauté et comme combustibles pour les lampes et la confection de certaines bougies.

• Sa viande était aussi recherchée, et son squelette et ses abats servaient à la préparation d'engrais.

• La Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d'extinction (CITES) lie 160 gouvernements.

• Elle est administrée par le Programme des Nations unies pour l'environnement.

• La société océanique de Fort Mason, à San Francisco, proposa à Greenpeace de réaliser un film retraçant l'épopée de l'équipage.

• Le contrat d'exploitation des droits de leur histoire fut signé avec la compagnie Artists Entertainment Complex pour une durée d'un an.

À l'assaut des baleiniers russes et japonais!

Média : Radio

Émission : Présent édition nationale

Date de diffusion : 30 juillet 1975

Invité(s) : Laurent Trudel

Ressource(s) : Jacques Ouvrard, Robert Zajtmann

Durée : 5 min 27 s

Dernière modification :
3 septembre 2004


Fin de la liste
    etoile etoile etoile etoile etoile
  • Évaluez
  • Partagez ce clip
  • Citez ce clip




Découvrez aussi
Le sabordage du Rainbow Warrior
Télévision
13 min 57 s
Parti d'Honolulu le 30 avril 1985, le navire de Greenpeace devait rejoindre le site d'essais nucléaires de Mururoa.
Le scandale du Rainbow Warrior
Télévision
8 min 23 s
L'affaire du Rainbow Warrior éclabousse le gouvernement français.