Aller au menu Plan du site
  • Taille normale
  • Taille moyenne
  • Grande taille

CBC Digital Archives

Accueil · Environnement · Pollution · Mercure : des eaux empoisonnées

Période : 1969 - 2002

Mercure : des eaux empoisonnées

Le mercure est un métal liquide que l'on retrouve dans la nature. Utilisé depuis des siècles par l'homme, il représente un danger lorsqu'on en absorbe. Dans les années 1960, des études permettent de déceler un taux de mercure trop élevé dans les étendues d'eau canadiennes, et plus particulièrement en Ontario et au Québec. Il faut attendre le milieu des années 1970 pour que l'empoisonnement au mercure sème une réelle inquiétude, particulièrement auprès des populations autochtones.

icone_tv
8 clips télé
icone_micro
10 clips radio

Les dangers du mercure

Dans ce reportage, Joël Le Bigot dresse un portrait des multiples utilisations du mercure ainsi que de ses dangers pour la santé. Jusqu'aux années 1960, le vif-argent, comme on l'appelle parfois, servait de cathode liquide dans le processus de fabrication de chlore et de soude caustique. On en retrouve également dans certaines piles, malgré le fait que les fabricants se tournent de plus en plus vers d'autres métaux. Parmi les autres utilisations du mercure, il faut compter l'électricité (interrupteurs et thermostats), la peinture, les amalgames dentaires, certains produits pharmaceutiques et, bien sûr, les dispositifs de mesure de température et de pression.

Le mercure entre dans le corps humain soit par l'alimentation, soit par les amalgames dentaires, soit encore par des vapeurs résultant des déversements. Une exposition régulière peut causer des dommages au cerveau, à la moelle épinière, aux reins, au foie, ou perturber le développement du fœtus. L'exposition au mercure peut affecter la capacité de toucher, de voir, de se déplacer et de goûter, et causer un engourdissement et un rétrécissement du champ visuel. À long terme, on peut voir apparaître des troubles de la personnalité, de la stupeur. Les cas graves peuvent aller jusqu'au coma et à la mort.

Les dangers du mercure

• Ce sont les alchimistes du Moyen Âge qui donnent au vif-argent le nom de mercure, en l'honneur du dieu des inventeurs, des voleurs et des voyageurs dans la mythologie romaine.

• Le symbole chimique du mercure est Hg pour hydrargyrum, soit argent liquide en latin.

• Sous la dynastie Ming, les Chinois croyaient que le mercure avait le secret de l'immortalité, alors que les sages hindous le recommandaient comme aphrodisiaque.

• Le Canada a cessé de produire du mercure de première fusion en 1975, avec la fermeture de la mine Pinchi Lake, au centre de la Colombie-Britannique, exploitée par Cominco Ltd. (aujourd'hui Teck Cominco) de 1940 à 1944, puis de 1968 à 1975.

• En 2003, la nation autochtone Tl'azt'en a entamé des poursuites contre Teck Cominco et le gouvernement fédéral, qui n'a pas su protéger sa population.

• La production mondiale de mercure est en constante diminution, passant de 3276 tonnes en 1995 à 2320 tonnes en 2000. En 1998, dernière année où ces chiffres ont été rendus publics, le Canada a utilisé 2,8 tonnes de mercure métallique. (source Annuaire des minéraux au Canada, 2001 Ressources Canada)

• L'Espagne est le plus important producteur de mercure au monde, avec 48 % de la production mondiale, suivie du Kirghistan (27 %), de la Chine (9 %), de l'Algérie (9 %) et de la Finlande (3 %).

• L'unité de mesure du mercure est la flasque, qui pèse 34,47 kilos.

Les dangers du mercure

Média : Télévision

Invité(s) : André Barbeau, Réal Demers, Albert Nantel, Lucien Piché, Jean Roy

Ressource(s) : Joël Le Bigot

Durée : 25 min 32 s

Dernière modification :
5 février 2004


Fin de la liste
    etoile etoile etoile etoile etoile
  • Évaluez
  • Partagez ce clip
  • Citez ce clip




clips précédents
Activez le Javascript sur votre navigateur...
clips suivants
18 clips dans ce dossier . page
Découvrez aussi
Opération Défi déchets
Télévision
2 min 06 s
10 avril 1989
La Ville de Montréal entreprend un projet-pilote de récupération des déchets domestiques en 1989.
Alerte à l'eau empoisonnée
Télévision
1 min 44 s
24 mai 2000
À Walkerton, en Ontario, quatre personnes meurent après avoir bu de l'eau du robinet contaminée par la bactérie E. coli.