Aller au menu Plan du site
  • Taille normale
  • Taille moyenne
  • Grande taille

CBC Digital Archives

Accueil · Environnement · Pollution · Voiture ou transport en commun?

Voiture ou transport en commun?

Date de diffusion : 3 février 2002

Richard Van de Meulebrock, un citoyen de Vaudreuil, à l'ouest de Montréal, se demande quel avantage il y a à prendre le transport en commun au lieu de sa voiture pour se rendre au travail. Une équipe de l'émission 5 sur 5 l'a donc suivi pendant deux jours afin d'identifier lequel des deux moyens de transport semble le plus efficace.

Ce reportage met en perspective le problème du transport chez les banlieusards, ainsi que le peu d'efficacité du transport en commun lorsqu'il s'agit de desservir les zones éloignées du centre de la ville.

L'automobile demeure indissociable de la vie de banlieue. Elle fait partie du mode de vie des banlieusards. Mais le rêve de la maison tranquille et du terrain gazonné a généré une croissance phénoménale de l'utilisation de la voiture. Aujourd'hui, les trois quarts des automobiles qui circulent à Montréal appartiennent aux résidents des banlieues. Malgré les embouteillages, la pollution et les coûts qu'elle engendre, la voiture triomphe toujours.

Et pour cause, plus confortable, autonome et rapide, l'automobile a pris le dessus sur le transport en commun. Mais comment est-ce possible pour les sociétés de transport de desservir des zones à trop faible densité pour justifier la construction d'infrastructures coûteuses?

Les autorités scandinaves ont réglé le problème de l'habitation et du transport par l'intégration de centres multifonctionnels autour des villes. Stockholm, par exemple, connaît les mêmes problèmes que les grandes villes canadiennes : exode des citadins et augmentation du nombre d'automobiles.

Pour favoriser le transport en commun, la ville a construit à partir des années 1960 et 1970 des réseaux de train et de métro rapides autour desquels gravitent les futures résidences de banlieue. Ainsi, une masse critique de citoyens s'est naturellement formée autour des stations. De plus, ces centres multifonctionnels offrent divers types de logements et une véritable vie de quartier.

Voiture ou transport en commun?

• Le premier service d'autobus à Montréal est inauguré le 22 novembre 1919. Il dessert la rue Saint-Étienne, aujourd'hui appelée Bridge. La rue Bridge donne l'accès au pont Victoria.

• Le tramway sert de transport en commun avant l'arrivée de l'autobus. La première compagnie de tramway montréalaise, la Montreal City Passenger Railway Company, voit le jour en novembre 1861. En 1886, son nom change pour la Montreal Street Railway Company.

• Tokyo, avec ses 33 millions d'habitants, représente la plus grande agglomération du monde. La forte densité de population oblige les banlieusards à résider parfois à plus de 100 kilomètres du centre-ville. Beaucoup d'entre eux doivent consacrer jusqu'à quatre heures de transport par jour. Il n'est pas rare que le Tokyoïte doive recourir à plusieurs moyens de transport pour se rendre au travail. Par exemple, il peut rejoindre la gare en voiture, d'où il prend le train jusqu'au métro, en périphérie de la ville; il franchit quelques stations, emprunte ensuite l'autobus, puis roule à vélo pour compléter sa route.

Voiture ou transport en commun?

Média : Télévision

Émission : 5 sur 5

Date de diffusion : 3 février 2002

Invité(s) : Richard Vandemeulebrock

Ressource(s) : Bernard Derome

Durée : 5 min 17 s

Dernière modification :
22 septembre 2008


Fin de la liste
    etoile etoile etoile etoile etoile
  • Évaluez
  • Partagez ce clip
  • Citez ce clip




Découvrez aussi
La banlieue : mythe ou réalité?
Télévision
17 min 30 s
Havre de paix pour certains, isolement social pour d'autres, la vie en banlieue ne suscite pas le même engouement pour tout le monde.
Chronique de Madame banlieue
Radio
5 min 13 s
Au début des années 1960, Madame banlieue livre une chronique régulière à la radio de Radio-Canada sur le vie des banlieusards.