Aller au menu Plan du site
  • Taille normale
  • Taille moyenne
  • Grande taille

CBC Digital Archives

Accueil · Environnement · Pollution · Des industries polluantes

Des industries polluantes

Date de diffusion : 30 juin 1970

Comme de nombreuses entreprises, Domtar utilise du mercure dans son processus de fabrication. Au cours du XXe siècle, l'industrie des pâtes et papiers se sert du mercure comme fongicide principal. Les déchets sont ensuite rejetés dans les cours d'eau et à leur tour contaminent la faune aquatique, qui se retrouve éventuellement dans les assiettes de l'être humain. Dans le cas de la Domtar de Lebel-sur-Quévillon, les déchets toxiques trouvent leur chemin jusqu'aux eaux de la Baie-James, comme l'explique le journaliste Jean Pagé à Simon Durivage.

Les papetières ne sont pas les seules industries à utiliser le mercure dans leurs processus de travail. Dans les années 1970, on trouvait 3000 usages au mercure. Dès le XIXe siècle, les pharmaceutiques s'en servent pour certains diurétiques (pour soigner, notamment, la syphilis) et antiseptiques (dans le mercurochrome, par exemple).

Toujours au XIXe siècle, les chapeliers se servent d'une solution de nitrate de mercure pour mouler les chapeaux de feutre.

C'est le même Jean Pagé, du quotidien Montréal-Matin, qui dévoile au grand public les résultats alarmants d'études du gouvernement fédéral sur les dangers du mercure en 1976. C'est en questionnant des biologistes que le journaliste, aujourd'hui chroniqueur chasse et pêche pour le Réseau des sports, découvre que le gouvernement a commandé en 1969 une étude sur la teneur en mercure de 600 poissons de sept espèces différentes et que, sept ans plus tard, il garde toujours les résultats secrets.

« Ça été le plus gros article de ma carrière. J'avais accusé le gouvernement de laisser la population se faire empoisonner », confie-t-il au site des Archives de Radio-Canada une trentaine d'années plus tard.

Des industries polluantes

• La Dominion Tar and Chemical Company est fondée en 1903 au Cap-Breton, en Nouvelle-Écosse. Au début des années 1960, l'entreprise spécialisée dans le traitement du bois achète les entreprises Howard Smith et St. Lawrence et se concentre sur la fabrication du papier. La Domtar est créée en 1965 et devient l'une des plus importantes papetières canadiennes.

• À la fin du XIXe siècle, la ville de Danbury, au Connecticut, comptait de nombreuses chapelleries. Plusieurs employés de celles-ci présentaient des symptômes étranges : tremblements, pertes de dents, incapacité à prononcer certains mots, caractère changeant.

• Le Chapelier fou (the Mad Hatter) dans Alice au pays des merveilles, de Lewis Caroll, présente tous les signes de la maladie du chapelier ou maladie de Danbury.

• « Le mercure est le seul métal liquide, qui s'évapore à température et pression normale. Ces vapeurs sont incolores et inodores, de sorte qu'il n'y a aucune alerte sensorielle d'exposition. Son apparence et ses propriétés physiques sont très intrigantes, particulièrement pour des enfants qui s'amuseront à le fractionner en gouttelettes, le ré-amalgamer, le manipuler ou en vérifier les propriétés magnétiques », précise Marcel Bélanger, médecin-conseil à la Direction de la santé publique de Lanaudière.

Des industries polluantes

Média : Radio

Émission : Présent édition métropolitaine

Date de diffusion : 30 juin 1970

Invité(s) : Jean Pagé

Ressource(s) : Simon Durivage

Durée : 6 min 48 s

Dernière modification :
5 avril 2005


Fin de la liste
    etoile etoile etoile etoile etoile
  • Évaluez
  • Partagez ce clip
  • Citez ce clip




Découvrez aussi
De Grassy Narrows à Minamata
Radio
5 min 43 s
En 1975, deux communautés autochtones du nord-ouest de l'Ontario apprennent qu'elles sont empoisonnées au mercure.
Les dangers du mercure
Télévision
25 min 32 s
Utilisé depuis l'Antiquité, le mercure n'en est pas moins très dangereux pour la santé des êtres humains et des animaux.