Aller au menu Plan du site
  • Taille normale
  • Taille moyenne
  • Grande taille

CBC Digital Archives

Accueil · Environnement · Catastrophes naturelles · État d'urgence au Manitoba : la crue du siècle arrive

État d'urgence au Manitoba : la crue du siècle arrive

Date de diffusion : 22 avril 1997

Chaque année, les Manitobains collectent une foule de données climatiques et hydrologiques afin de déterminer si la capricieuse rivière sortira encore une fois de son lit. Sols humides dès l'automne, saisis par un gel intense, chutes de neige abondantes à la fin de l'hiver, printemps tardif et subit, fonte rapide des neiges, précipitations plus importantes que la normale, la combinaison de ces facteurs ne trompe pas.

Et, comme en ce printemps 1997, les Manitobains ont aussi les yeux rivés sur leurs voisins du Sud.

Au sud, se trouve le Minnesota et le Dakota du Nord. La Rouge, à cheval sur leur frontière commune, prend sa source au confluent des rivières Otter Tail et Bois de Sioux, dans le sud-est.

Les deux États sont durement frappés par l'inondation de 1997, comme en témoignent les images saisissantes de ce reportage. La « mer Rouge » qui inonde déjà leurs terres fait vite craindre le pire aux Manitobains. Le 22 avril, le gouvernement décrète l'état d'urgence.

Près des deux tiers de la vallée sont affectés par la crue des eaux. La rivière atteint une largeur de 40 kilomètres. Plus de 25 000 personnes sont évacuées, dont 7000 à Winnipeg. L'inondation laisse dans son sillage pour 815 millions de dollars de dommages. Les structures de régulation des crues livrent, encore une fois, le meilleur d'elles-mêmes. Mais sans le travail acharné de milliers de résidants, de bénévoles venus de partout au Canada et de membres des Forces armées canadiennes, les choses auraient pu être pires.

État d'urgence au Manitoba : la crue du siècle arrive

• Rivière Rouge. Traduction du terme cri « Miscousipi », littéralement « rivière aux eaux rouges », elle tire son nom de sa couleur brun café causée par les épaisses couches d'argile qui tapissent son lit.

• La rivière Rouge s'écoule du sud au nord sur une distance de 880 kilomètres.

• Il y a 11 500 ans, la vallée de la rivière Rouge était occupée par le lac Agassiz, le plus grand lac de l'époque glaciaire en Amérique du Nord. D'une superficie de 1 650 000 kilomètres carrés, il avait une profondeur de 210 mètres. Couvrant une importante partie du Manitoba, il s'étendait jusqu'à l'Ontario et à la Saskatchewan, au Minnesota et au Dakota du Nord. Les sédiments qu'il a laissés en se retirant expliquent que la vallée soit si fertile.

• En 1997, le Canada et les États-Unis demandent à la Commission mixte internationale (CMI) de les aider à trouver des solutions durables afin de réduire les dommages causés lors d'inondations majeures.

• La CMI est un organisme bilatéral constitué en 1909 par le Traité des eaux limitrophes. Elle travaille à trouver des solutions quant à la gestion des eaux limitrophes de la frontière canado-américaine.

• La CMI publie son rapport en décembre 2000. Les pertes économiques de 1997, tant du côté canadien qu'américain, s'élèvent à 5 milliards de dollars américains. L'organisme prévient que d'autres inondations d'envergure se produiront et conclut à la nécessité d'un partenariat entre les deux pays.

État d'urgence au Manitoba : la crue du siècle arrive

Média : Télévision

Émission : Le Point

Date de diffusion : 22 avril 1997

Invité(s) : Victor Beaudry, Angéline Bérard, Noël Devigne, Denis Houle, Alain Moreau, Guy Savoie, Donald Schwert, Léo Teillet, Larry Whithney

Ressource(s) : Marc Godbout, Raymond Saint-Pierre

Durée : 12 min 46 s

Dernière modification :
5 mars 2008


Fin de la liste
    etoile etoile etoile etoile etoile
  • Évaluez
  • Partagez ce clip
  • Citez ce clip