Aller au menu Plan du site
  • Taille normale
  • Taille moyenne
  • Grande taille

CBC Digital Archives

Accueil · Environnement · Catastrophes naturelles · Non à la ligne Hertel Des Cantons

Non à la ligne Hertel Des Cantons

Date de diffusion : 23 mai 1998

Une des solutions émises par Hydro-Québec pour le bouclage de la région de Montréal et de la Rive-Sud est la construction d'une ligne de 735 kV sur le tronçon Hertel-Des-Cantons. La ligne passerait à travers plusieurs terres agricoles, les coupant parfois en deux.

Le gouvernement québécois adopte donc huit décrets qui court-circuitent certaines lois – et plus particulièrement les audiences publiques devant le BAPE, permettant ainsi à Hydro-Québec de construire sa ligne.

Rapidement, des citoyens de la MRC du Val St-François forment une coalition et déposent une demande d'injonction en Cour supérieure du Québec afin d'arrêter la construction de la ligne Hertel-Des-Cantons. Le 22 février 1999, la juge Jeannine M. Rousseau tranche en faveur des citoyens, déclarant les huit décrets illégaux, inapplicables et inopérants. Le gouvernement de Lucien Bouchard ne va pas en appel et en mars 1999, les travaux sont arrêtés.

Mais le 19 juin 1999, entre en vigueur la loi 42 concernant la construction d'infrastructures et d'équipement suite à la tempête de verglas. Cette loi contourne le jugement Rousseau et rend légale la construction de la ligne.

En juillet 2002, Hydro-Québec obtient le feu vert afin de mettre en chantier le poste Montérégie de la ligne Hertel-Des-Cantons, ce qui permettra d'achever la ligne de 735 kilovolts. La construction du poste à 735-120 kV et la mise en place de ses équipements électriques coûteront 20,9 millions.

Hydro-Québec déboursera un montant total de 250 millions $ pour cette ligne tant décriée.

La mise en service de la ligne à 735 kV des Cantons-Hertel a eu lieu en décembre 2003.

Non à la ligne Hertel Des Cantons

• La Municipalité régionale de comté du Val-Saint-François est située au nord de la région estrienne, elle totalise une population de 29 180 habitants et une superficie de 1 372,21 km2. Elle compte 18 municipalités membres : celles de Bonsecours, Cleveland, Kingsbury, Lawrenceville, Maricourt, Melbourne canton, Racine, Richmond, Sainte-Anne-de-la-Rochelle, Saint-Claude, Saint-Denis-de-Brompton, Saint-François-Xavier-de-Brompton, Stoke, Ulverton, Valcourt canton, Val-Joli, ainsi que les villes de Valcourt et de Windsor.

• Institué en décembre 1978 par l'Assemblée nationale du Québec, le Bureau d'audiences publiques sur l'environnement (BAPE) est un organisme permanent relevant du ministre de l'Environnement et dont les membres sont nommés par le gouvernement.

• Les types de projets sur lesquels le BAPE a juridiction sont notamment les routes, les lieux d'élimination de déchets, les équipements de production, de transport et de répartition de l'énergie électrique ou encore les projets industriels.

Non à la ligne Hertel Des Cantons

Média : Télévision

Émission : Téléjournal

Date de diffusion : 23 mai 1998

Invité(s) : Jacques Laval

Ressource(s) : Michèle Viroly

Durée : 41 s

Dernière modification :
6 décembre 2007


Fin de la liste
    etoile etoile etoile etoile etoile
  • Évaluez
  • Partagez ce clip
  • Citez ce clip




Découvrez aussi
Le verglas s'abat sur l'est du pays
Télévision
1 min 45 s
5 janvier 1998
Une pluie verglaçante tombe sur le Québec, l’est de l’Ontario et le Nouveau-Brunswick.
Début de la crise du verglas
Radio
1 min 47 s
Une importante partie de la population se réveille sans électricité.