Aller au menu Plan du site
  • Taille normale
  • Taille moyenne
  • Grande taille

CBC Digital Archives

Accueil · Environnement · Catastrophes naturelles · 1500 pages pour comprendre la crise

1500 pages pour comprendre la crise

Date de diffusion : 16 avril 1999

La Commission scientifique et technique chargée d'analyser les événements survenus du 5 au 9 janvier 1998 dépose son rapport le 17 avril 1999.

La principale recommandation concerne le renforcement du réseau de transport et de distribution d'Hydro-Québec, dont les faiblesses ont contribué à l'intensité de la crise.

La veille de la publication du rapport, Michel Lacombe reçoit l'auteur et ingénieur Roger Nicolet.

Au-delà des préoccupations hydroélectriques, le rapport Nicolet souligne également les lacunes de la gestion de la sécurité civile lors de la crise. Double constat de la Commission, il y a au Québec une « absence d'une politique de sécurité civile et absence d'une culture de sécurité civile ».

Et « seule une volonté gouvernementale explicite pourra mettre fin à cette alternance d'indifférence et de mobilisation désordonnée ». Le Québec attendra décembre 1999 pour déposer un projet de loi sur la sécurité civile.

Le rapport de la commission sur le verglas aborde de nombreux aspects de la crise du verglas. Si les conditions climatiques et l'approvisionnement en énergie ainsi que la sécurité civile sont longuement abordés, la commission Nicolet s'est également penchée sur les impacts sociaux, économiques et environnementaux de la tempête tout autant que sur la gestion juridique de la gestion de sinistre.

Ces cinq volumineux documents n'ont cependant pas eu de retombées concrètes dans la société québécoise.

1500 pages pour comprendre la crise

• Le volumineux document déposé par la commission sur le verglas débute sur une nouvelle, d'une quinzaine de pages, écrite par Monique Proulx. La vraie nature de l'eau relate l'histoire d'une femme qui héberge une famille sinistrée pendant la crise et les liens qui se sont tissés entre des êtres que rien ne rapprochait, hormis le verglas.

• Quelques jours avant le dépôt du rapport Nicolet, à la fin du mois de janvier 1999, l'UQAM accueillait le colloque Communications en temps de crise. « Ces inondations ont frappé l'imagination, le verglas a eu un impact plus profond », affirme à ce moment Roger Nicolet. « C'était la première fois que nous vivions un sinistre d'une telle ampleur depuis les plaines d'Abraham. »

• Né à Bruxelles en décembre 1931, Roger Nicolet arrive au Québec en 1955. Ingénieur civil spécialisé en structures, il pratique dans le privé depuis 1964. Associé à des projets tels la Place Bonaventure, le Village Olympique, la Place Montréal Trust à Montréal, la Tour du CN à Toronto et même la pyramide du Musée du Louvre à Paris, Roger Nicolet a également présidé la Commission scientifique et technique sur la gestion des barrages suite aux inondations au Saguenay en 1996.

1500 pages pour comprendre la crise

Média : Radio

Émission : Le Monde aujourd'hui

Date de diffusion : 16 avril 1999

Invité(s) : Roger Nicolet

Ressource(s) : Michel Lacombe

Durée : 14 min 03 s

Dernière modification :
18 mai 2010


Fin de la liste
    etoile etoile etoile etoile etoile
  • Évaluez
  • Partagez ce clip
  • Citez ce clip




Découvrez aussi
Le verglas s'abat sur l'est du pays
Télévision
1 min 45 s
5 janvier 1998
Une pluie verglaçante tombe sur le Québec, l’est de l’Ontario et le Nouveau-Brunswick.
Début de la crise du verglas
Radio
1 min 47 s
Une importante partie de la population se réveille sans électricité.