Aller au menu Plan du site
  • Taille normale
  • Taille moyenne
  • Grande taille

CBC Digital Archives

Accueil · Émissions · Opération Morning Light

Opération Morning Light

À la recherche de Cosmos 954

Cosmos 954, un satellite de surveillance maritime soviétique à propulsion nucléaire lancé dans l'espace le 18 septembre 1977, s'écrase dans la région du Grand lac des Esclaves, près de Yellowknife. Le Canada et les États-Unis lancent immédiatement une opération de nettoyage et de récupération, baptisée « Operation Morning Light », que l'on découvre dans ce document des Forces armées canadiennes diffusé sur les ondes de Radio-Canada quelques mois après l'accident.

En se désintégrant, le satellite russe cause une pluie de débris radioactifs qui s'étend sur quelque 124 000 kilomètres carrés. Deux cent vingt personnes des forces armées canadiennes et de la Nuclear Emergency Search Team du département de l'Énergie des États-Unis ratissent la région jusqu'en octobre 1978, tentant de récupérer le plus de fragments possible du satellite. Mais, selon la Commission de contrôle de l'énergie atomique (aujourd'hui la Commission canadienne de la sûreté nucléaire), seulement 0,1 % de la source d'énergie atomique de Cosmos 954 est récupérée.

À la recherche de Cosmos 954

• Dès les premières semaines de son lancement, Cosmos 954 fonctionne mal. Les ordinateurs du NORAD calculent qu'il devrait sortir de son orbite et heurter la Terre au plus tard en avril 1978. Les États-Unis, le Canada, l'Australie et la Nouvelle-Zélande se trouvent sur la trajectoire de vol du satellite.

• Les Soviétiques avouent rapidement que leur engin est hors de contrôle et les radars du NORAD le suivent à la trace.

• Les scientifiques font les recherches à bord d'un avion CC-130 Hercules du 435e escadron de transport. Lorsque les fragments radioactifs sont trouvés, des équipes au sol de l'armée canadienne et de l'armée américaine s'occupent de la récupération et de la décontamination.

• Le cœur du réacteur de Cosmos 954 ne fut jamais récupéré, s'étant apparemment complètement consumé.

• Après l'opération de nettoyage, le gouvernement canadien envoya une facture de 15 millions de dollars au gouvernement soviétique. Il fallut trois ans de négociations avant que la moitié de la somme ne soit accordée, l'Union soviétique acceptant cependant de ne pas récupérer les restes du satellite.

• Le 23 janvier 1984, un autre satellite soviétique, Cosmos 1402, s'est écrasé dans l'océan Indien. Aucun débris ne fut retrouvé.

À la recherche de Cosmos 954

Média : Télévision

Émission : Opération Morning Light

Date de diffusion : 1978-00-00

Durée : 13 min 05 s

Ce clip a pu être présenté grâce à l'amaible collaboration de la Défense nationale.

Dernière modification :
20 janvier 2006


Fin de la liste
    etoile etoile etoile etoile etoile
  • Évaluez
  • Partagez ce clip
  • Citez ce clip




Découvrez aussi
Nike, Hercule ou Bomarc?
Télévision
16 min
En 1959, le gouvernement canadien examine différentes fusées antimissiles pour la protection de son espace aérien.
Le rôle du Canada dans NORAD
Radio
24 min 53 s
Depuis 1958, le Canada et les États-Unis ont un accord sur la protection de leur espace aérien, le NORAD.