Aller au menu Plan du site
  • Taille normale
  • Taille moyenne
  • Grande taille

CBC Digital Archives

Accueil · Émissions · Navette spatiale Columbia

Navette spatiale Columbia

Premier essai du Canadarm dans l'espace

Date de diffusion : 13 novembre 1981

Un des objectifs du deuxième vol de la navette spatiale est de déployer le bras, de le sortir de l'habitacle de la navette.

Le vendredi 13 novembre, à bord de Columbia, les astronautes américains déplient et font bouger le Canadarm pour la première fois dans l'espace. Ils testent les modes manuels et automatiques du robot. Les journalistes Donald Dodier et Raymond Saint-Pierre ainsi que le physicien Marcel Sicotte commentent en direct les images de la sortie du bras canadien hors de la navette.

Le premier voyage du Canadarm dans l'espace ne s'est pas réalisé sans anicroche. Retardé à deux reprises, le vol de Columbia est écourté car l'une des trois piles à combustible de la navette tombe en panne. Restreints à 54 heures dans l'espace, les astronautes se limitent aux expériences prioritaires, dont le déploiement du bras robotique.

L'expérience de l'invention canadienne est couronnée de succès. Ses mouvements se révèlent plus souples que lors des simulations.

La première « vraie » mission du bras télémanipulateur se déroule en décembre 1984. Grâce à lui, les astronautes américains réparent le satellite Solar Max, consacré à l'étude des rayons solaires. Auparavant, la NASA n'avait jamais réparé de satellites dans l'espace.

Les fusibles du système de radioguidage du satellite mis en orbite en février 1980 sautent après neuf mois d'usage. L'opération de sauvetage coûte 50 millions de dollars alors que le satellite vaut 235 millions. Grâce au Canadarm, le Solar Max est fonctionnel jusqu'en 1989.

Premier essai du Canadarm dans l'espace

• La NASA asperge d'eau la navette Columbia pour diminuer les vibrations au décollage. Efficace, le procédé permet au bras de résister aux forces imposées par le lancement.
• Le Canadarm ne soulève aucune charge lors de son premier voyage. Les ingénieurs de Spar Aerospace et de la NASA évitent toute manipulation après avoir repéré un défaut dans le système de serrage de la « main ». Au cours du troisième vol de Columbia, en mars 1982, le bras déplace des objets avec succès.

• En remerciement pour le bras télémanipulateur, la NASA offre au Canada trois places d'astronautes dans son programme spatial.

• À l'automne 1983, le Conseil national de recherches recrute ainsi des astronautes pour ses projets de système de vision spatiale adapté au bras canadien et d'étude du syndrome d'adaptation spatiale. En octobre 1984, Marc Garneau s'envole dans l'espace. Il manipulera le Canadarm dans une mission ultérieure.

• Le bras robotique qui a réparé Solar Max disparaît dans l'explosion de la navette Challenger en 1986.

• Le gouvernement crée, en 1989, un programme de recherche spatiale afin d'éviter l'éparpillement des ressources et des fonds de l'industrie spatiale canadienne. L'Agence spatiale canadienne, réclamée par les scientifiques et par l'industrie pendant des années, encourage le développement pacifique de la conquête de l'espace. En plus de gérer les programmes spatiaux du Canada, l'Agence établit des partenariats avec les gouvernements et l'industrie aérospatiale.

Premier essai du Canadarm dans l'espace

Média : Télévision

Émission : Navette spatiale Columbia

Date de diffusion : 13 novembre 1981

Invité(s) : Marcel Sicotte

Ressource(s) : Donald Dodier, Raymond Saint-Pierre

Durée : 3 min 25 s

Dernière modification :
20 septembre 2004


Fin de la liste
    etoile etoile etoile etoile etoile
  • Évaluez
  • Partagez ce clip
  • Citez ce clip




Découvrez aussi
Premier exploit du Canadarm
Télévision
1 min 45 s
De Houston, Réal d'Amours relate le premier exploit du Canadarm.
Marc Garneau et le Canadarm
Télévision
2 min 14 s
Des astronautes ont pu réaliser des expériences sur le bras robot canadien, comme l'explique Réal d'Amours.