Aller au menu Plan du site
  • Taille normale
  • Taille moyenne
  • Grande taille

CBC Digital Archives

Accueil · Émissions · Ce n'était qu'un début

Ce n'était qu'un début

La grève de la robe

Date de diffusion : 23 juin 1974

La crise ralentit le mouvement de syndicalisation des travailleurs amorcé au cours des décennies précédentes, offrant un contexte propice à la surexploitation et aux abus. Les syndicats eux-mêmes étaient réticents à organiser des secteurs d'industrie employant une vaste majorité de femmes, telle l'industrie textile. Les grèves déclenchées pendant les années 1930 sont de véritables grèves de la misère menées par des ouvriers n'ayant plus rien à perdre, comme le raconte Léa Roback dans cet extrait.

En 1934, les 4000 travailleuses de la confection de Montréal déclenchent une grève menée sous la bannière de la Ligue d'unité ouvrière, centrale d'allégeance communiste. La grève se termine par une défaite du syndicat et sa dissolution l'année suivante. L'Union internationale des ouvriers du vêtement pour dames (UIOVD) prend alors la relève, sous la direction de Bernard Shane, assisté de Rose Pesotta, deux organisateurs américains. Léa Roback se joint au syndicat qui entreprend sa campagne d'organisation.

Une nouvelle grève éclate en 1937 : 5000 midinettes manifestent dans la rue. La grève dure trois semaines et les ouvrières obtiennent la reconnaissance de leur syndicat ainsi que de meilleures conditions de travail, notamment la semaine de 44 heures et une augmentation de salaire substantielle. Après la grève, le salaire passe de 11 $ à 16 $ par semaine.

La grève de la robe

• La première grève importante dans l'industrie textile a lieu en 1880 à la filature de coton Hudon d'Hochelaga. Les 400 ouvrières veulent ramener la journée de travail à 10 heures plutôt que 12 à 13 heures et réclament une augmentation de salaire. Après une semaine de grève, elles obtiennent que la journée de travail se termine à 18 h 15, sauf le mercredi où elle se prolonge jusqu'à 21 h.

• De 1929 à 1935, la Ligue d'unité ouvrière, centrale syndicale d'allégeance communiste, recrute les travailleurs du textile. La centrale préconise des objectifs politiques comme le commerce canadien avec l'URSS. Le syndicat disparaît en 1935 sur l'ordre du Parti communiste soviétique.

• Sur les 30 000 ouvriers et ouvrières de la confection dans les années 1930, 6 000 sont concentrés à Montréal, surtout dans les quartiers francophones ou juifs. Les organisateurs communistes concentrent d'abord leurs efforts auprès des ouvriers juifs dont plusieurs, originaires de l'Europe de l'Est, sont plus réceptifs à leurs idées.

La grève de la robe

Média : Radio

Émission : Ce n'était qu'un début

Date de diffusion : 23 juin 1974

Invité(s) : Léa Roback

Ressource(s) : Pierre Olivier

Durée : 17 min 11 s

Dernière modification :
3 septembre 2004


Fin de la liste
    etoile etoile etoile etoile etoile
  • Évaluez
  • Partagez ce clip
  • Citez ce clip




Tous les clips de cette émission

Affichez
7 clips disponibles  

MédiaTitre et dateDescription
Radio
23 min 18 s
8 septembre 1974
Souvenirs d'un ancien organisateur de grèves
Philippe Girard, un ancien organisateur de grèves, trace un portrait des syndicats au Québec entre les années 1930 et 1960.
Radio
4 min 39 s
11 août 1974
La chasse aux syndicalistes communistes
Un ancien agent d'affaires du syndicat des Travailleurs unis de l'électricité rappelle les démêlés de Duplessis avec plusieurs groupes syndiqués.
Radio
9 min 41 s
14 juillet 1974
Le clergé et la grève
Madeleine Parent évoque l'attitude du clergé lors de la grève de 1946 contre la Dominion Textile.
Radio
4 min 49 s
14 juillet 1974
La grève à la Dominion Textile
Madeleine Parent, une pionnière du syndicalisme, raconte l'intervention antigrève de Paul-Émile Léger lors de la grève à la Dominion Textile en 1946.
Radio
21 min 26 s
14 juillet 1974
Émeute à la Dominion Textile
En 1946, lors de la grève de la Dominion Textile, de violents affrontements opposent grévistes et policiers.
Radio
6 min 01 s
23 juin 1974
Répression contre les soi-disant communistes
Les militants syndicaux sont menacés par la loi du cadenas votée par le gouvernement Duplessis en 1937.
Radio
17 min 11 s
23 juin 1974
La grève de la robe
En 1934 et 1937 éclatent les célèbres « grèves de la guenille » auxquelles prennent part plus de 4000 ouvrières.
7 clips disponibles