Aller au menu Plan du site
  • Taille normale
  • Taille moyenne
  • Grande taille

CBC Digital Archives

Accueil · Émissions · Les Héritiers de Lord Durham

Les Héritiers de Lord Durham

L'ACFA : « refuser de disparaître »

Date de diffusion : 26 novembre 1977

En 1925, 400 délégués de l'ensemble des paroisses canadiennes-françaises de l'Alberta se réunissent à Edmonton pour discuter de la fondation d'une association provinciale. En 1926, l'Association canadienne-française de l'Alberta (ACFA) voit le jour, avec le mandat de représenter officiellement les Canadiens français de la province.

Dans cette entrevue accordée en 1977, Hilaire Fortier, vice-président de l'ACFA, retrace les débuts de l'organisme en soulignant le rôle important des oblats au moment de sa fondation.

En dépit de la prédominance anglaise, la francophonie de l'Ouest s'est maintenue, assurant sa survivance au moyen d'institutions : écoles, journaux, radios francophones et associations provinciales, telles l'ACFA. Plusieurs de ces associations sont fondées dans le cadre de la paroisse, qui sert de point de rassemblement, de lieu d'échange et de cohésion entre les francophones. L'ACFA se maintient d'ailleurs grâce à la contribution des cercles paroissiaux, aux dons ainsi qu'à la cotisation fixée à 1 $ par membre.

En plus de servir de porte-parole auprès du gouvernement provincial, l'Association canadienne-française de l'Alberta offre de nombreux services à ses membres. L'ACFA accorde une grande importance à l'obtention de médias francophones, d'abord les journaux, puis la radio et la télévision.

L'éducation compte parmi l'un des dossiers prioritaires de l'ACFA. En 1926, l'Association des éducateurs bilingues de l'Alberta (AEBA) est fondée sous l'égide de l'ACFA. L'association provinciale s'occupe également de l'installation de bibliothèques. Elle s'intéresse aussi aux problèmes économiques et agricoles en contribuant au développement des caisses populaires et des coopératives.

L'ACFA : « refuser de disparaître »

• La Cité francophone d'Edmonton, qui ouvre ses portes en 1997, héberge plusieurs organismes, dont l'Association canadienne-française de l'Alberta, le journal Le Franco, la librairie Le carrefour et la troupe l'Unithéâtre.

• Dévoilé lors du congrès annuel de l'ACFA le 6 mars 1982, le drapeau franco-albertain est l'œuvre de Jean-Pierre Grenier, gagnant du concours organisé par Francophonie jeunesse de l'Alberta.

• Deux fleurs et deux couleurs symboliques composent ce drapeau : la fleur de lys évoque la France et l'églantine, l'Alberta. Les deux couleurs, le bleu et le blanc, se chevauchent pour rappeler l'union des Albertains francophones et anglophones. Les bandes obliques qui traversent le drapeau représentent les cours d'eau et les routes qu'empruntèrent autrefois les premiers explorateurs français.

L'ACFA : « refuser de disparaître »

Média : Radio

Émission : Les Héritiers de Lord Durham

Date de diffusion : 26 novembre 1977

Invité(s) : Léo Bosc, Hilaire Fortier

Ressource(s) : Christian Allard

Durée : 11 min 12 s

Dernière modification :
27 septembre 2005


Fin de la liste
    etoile etoile etoile etoile etoile
  • Évaluez
  • Partagez ce clip
  • Citez ce clip




Tous les clips de cette émission

3 clips disponibles  

MédiaTitre et dateDescription
Radio
11 min 12 s
26 novembre 1977
L'ACFA : « refuser de disparaître »
L'Association canadienne-française de l'Alberta joue le rôle de porte-parole de la communauté francophone.
Radio
16 min 46 s
19 novembre 1977
Le baiser de la langue française
Les enjeux pour la survivance du français sont nombreux : éducation, information, économie, démographie.
Radio
4 min 21 s
17 septembre 1977
Acadiens du Nouveau-Brunswick
L'historien Léon Thériault raconte l'histoire des Acadiens du Nouveau-Brunswick.
3 clips disponibles