Aller au menu Plan du site
  • Taille normale
  • Taille moyenne
  • Grande taille

CBC Digital Archives

Accueil · Émissions · La Semaine des arts

La Semaine des arts

Quelle place pour la musique canadienne?

Date de diffusion : 1er juin 1968

Dès les débuts de l'OSM, le mécène Jean Lallemand décide d'encourager les compositeurs canadiens en créant un prix qui porte son nom. Doté d'une bourse de 500 $, une somme  considérable pour l'époque, le prix n'existera que le temps de trois saisons, soit de 1936 à 1939.

Il faudra ensuite attendre près de vingt ans avant que naisse une autre iniative de ce genre. En 1957, un concours de composition mis sur pied par le comité des jeunes de l'OSM prend la relève, à  l'instigation du directeur artistique d'alors, Igor Markevitch. Chaque année jusqu'en 1969, l'œuvre d'un compositeur canadien est sélectionnée et créée par l'OSM en première mondiale. Serge Garant est choisi pour la saison 1967-1968 avec Phrases II, devenue l'une des œuvres majeures de sa production, mais aussi du répertoire de la musique contemporaine québécoise.

À la suite de la création de cette œuvre, la musicologue Maryvonne Kendergi et l'auteur-compositeur-interprète Raoul Duguay déplorent le peu de place accordée à la musique contemporaine et aux œuvres canadiennes dans le répertoire de l'OSM.

Quelle place pour la musique canadienne?

• Pierre Béique, directeur général de l’OSM de 1939 à 1970, veillait avec assiduité sur la programmation des concerts. D’aucuns lui ont reproché son manque d’intérêt à l’égard du répertoire contemporain, qu’il soit canadien ou pas, et son refus d’engager davantage de solistes canadiens. Agathe de Vaux raconte à ce sujet que Béique avouait « avoir possiblement étouffé dans l’œuf la carrière de quelques artistes » (cité dans La Petite Histoire de l’Orchestre symphonique de Montréal). 

Le concours du comité des jeunes de l’OSM disparaît en 1969. Outre Serge Garant, les autres compositeurs lauréats ont été Harry Somers, Jean Papineau-Couture, François Morel, Alexander Brott, Roger Matton, Oscar Morawetz, André Prévost, Pierre Mercure, Clermont Pépin et Murray Schafer. Un programme de commande presque annuelle se poursuit à partir de 1970, qui a notamment été subventionné par le Conseil des arts du Canada.

Quelle place pour la musique canadienne?

Média : Radio

Émission : La Semaine des arts

Date de diffusion : 1er juin 1968

Ressource(s) : Raoul Duguay, Maryvonne Kendergi

Durée : 4 min 29 s

Dernière modification :
10 août 2008


Fin de la liste
    etoile etoile etoile etoile etoile
  • Évaluez
  • Partagez ce clip
  • Citez ce clip




Tous les clips de cette émission

2 clips disponibles  

MédiaTitre et dateDescription
Radio
4 min 29 s
1er juin 1968
Quelle place pour la musique canadienne?
Dans les années 1960, plusieurs reprochent à l'OSM de ne pas accorder une place suffisante à la musique canadienne contemporaine.
Radio
3 min 07 s
13 janvier 1968
Une critique imagée du Trio Oscar Peterson
Jacques Thériault brosse un portrait fort coloré du pianiste de jazz en concert.
2 clips disponibles