Aller au menu Plan du site
  • Taille normale
  • Taille moyenne
  • Grande taille

CBC Digital Archives

Accueil · Émissions · Gabrielle Roy, conférence prononcée à l’occasion de son entrée à la Société Royale du Canada

Gabrielle Roy, conférence prononcée à l’occasion de son entrée à la Société Royale du Canada

Bonheur d'occasion

Date de diffusion : 27 septembre 1947

Rédigé pendant la Seconde Guerre mondiale, Bonheur d'occasion brosse un portrait réaliste d'un quartier ouvrier montréalais. Il s'agit de l'un des premiers romans québécois ayant la ville comme arrière-plan. Gabrielle Roy s'est imprégnée de l'atmosphère de Saint-Henri et a su dégager les quelques joies et les souffrances de ce milieu populaire.

Le 27 septembre 1947, elle raconte la vie du quartier Saint-Henri devant la Société royale du Canada. L'écrivaine est la première femme élue membre de cet organisme regroupant des scientifiques et des gens de lettres.

Le roman Bonheur d'occasion, que Gabrielle Roy dédicace à sa mère, paraît en juin 1945. Dans les journaux montréalais, la critique n'a que des éloges pour le livre. Ces bons mots portent fruit puisque, à l'automne, les 2000 exemplaires du premier tirage se sont déjà écoulés et 4000 autres sont réimprimés.

À 36 ans, Gabrielle Roy connaît le succès et la sécurité financière. Ses efforts et son ambition sont récompensés.

En juin 1947, la Literary Guild of America choisit la traduction anglaise de Bonheur d'occasion, The Tin Flute, comme livre du mois.

La même année, Bonheur d'occasion obtient le prestigieux prix Femina, qui souligne la qualité d'œuvres littéraires françaises. Les deux récompenses vont permettre à l'œuvre de Gabrielle Roy de connaître une diffusion à l'étranger, principalement aux États-Unis et en France.

Bonheur d'occasion

• Au cours de l'été 1945, Gabrielle Roy a de la difficulté à recevoir ses redevances d'auteur auprès de son premier éditeur, Gérard Dagenais, des Éditions Pascal. En septembre 1946, elle choisit l'éditeur Beauchemin comme distributeur canadien de Bonheur d'occasion.

• Devenu un classique de la littérature canadienne, ce roman est encore étudié par de nombreux étudiants. Il demeure le livre le plus populaire de Gabrielle Roy.

• En août 1947, Gabrielle Roy épouse le docteur Marcel Carbotte, également originaire de Saint-Boniface. Deux ans plus tôt, le jeune médecin, alors président de la troupe du Cercle Molière, avait invité l'écrivaine à revoir ses anciens camarades.

• À la fin septembre 1947, le couple s'établit en France. Marcel Carbotte poursuit ses études en gynécologie pendant que Gabrielle Roy rédige son deuxième roman. Au bout de trois ans, ils sont de retour au Québec.

• L'adaptation pour le cinéma de Bonheur d'occasion, par le réalisateur Claude Fournier, est présentée en première au Festival de Moscou, en juillet 1983, à la veille de la mort de Gabrielle Roy.

• À l'automne 1983, le film remporte le prix de la Presse internationale au Festival des films du monde de Montréal.

Bonheur d'occasion

Média : Radio

Émission : Gabrielle Roy, conférence prononcée à l'occasion de son entrée à la Société Royale du Canada

Date de diffusion : 27 septembre 1947

Invité(s) : Gabrielle Roy

Durée : 35 min 36 s

Dernière modification :
23 juin 2009


Fin de la liste
    etoile etoile etoile etoile etoile
  • Évaluez
  • Partagez ce clip
  • Citez ce clip




Découvrez aussi
Le destin d'une institutrice de Saint-Boniface
Télévision
2 min 14 s
Dans les années 1930, Gabrielle Roy enseigne au Manitoba. Elle décide de se consacrer à l'écriture lors d'un séjour en Europe.
La tendresse d'une romancière
Radio
23 min 55 s
Dans ses romans, l'auteure aborde des thèmes régionaux, mais universels par les émotions qu'ils évoquent.