Aller au menu Plan du site
  • Taille normale
  • Taille moyenne
  • Grande taille

CBC Digital Archives

Accueil · Émissions · Débat des chefs

Débat des chefs

Lors de la campagne électorale québécoise de 1985, les chefs Robert Bourassa, Pierre-Marc Johnson, André Léveillé et Denis Monière s'affrontent lors d'un débat radiophonique animé par Pierre Pascau.

La santé oppose Bourassa et Johnson

Date de diffusion : 22 novembre 1985

Près de dix ans après la première victoire du Parti québécois, les chefs de parti se retrouvent une fois de plus dans les studios de CKAC dans un face-à-face à quatre. Et tout comme en 1976, Radio-Canada obtient le droit de diffusion de cette rencontre de plus de deux heures entre Pierre Marc Johnson, Robert Bourassa, mais aussi Denis Monière, candidat du Parti indépendantiste et André Léveillé, candidat de l'Union nationale.

Le débat de 1985 aurait pu avoir lieu à la télévision, n'eût été du candidat du Parti indépendantiste. Denis Monière avait en effet invoqué un article de la loi électorale et le fait que le parti avait un député à l'Assemblée nationale pour exiger sa présence à un éventuel débat. Le directeur général des élections lui avait donné raison, mais les candidats libéral et péquiste refusent l'idée d'un débat télévisé à quatre. C'est donc à la radio qu'ils se rencontrent.

Au moment des élections de 1985, le Parti québécois est déchiré et affaibli. La défaite référendaire de 1980 a poussé le parti à mettre de côté la question souverainiste. En 1984, un schisme s'effectue au sein de l'organisation, puis à l'été 1985, René Lévesque remet sa démission. C'est donc Pierre Marc Johnson qui défend les couleurs péquistes en décembre 1985.

Étant médecin, Johnson connaît bien la question de la santé, longuement abordée au cours du débat radiophonique du 22 novembre. Mais le face-à-face Bourassa-Johnson de 1985 n'a pas la virulence du face-à-face Bourassa-Lévesque de 1976.

La santé oppose Bourassa et Johnson

• Les origines du Parti libéral du Québec remontent à la seconde moitié du 19e siècle. Le parti prend pour la première fois le pouvoir en 1878, alors que Henri-Gustave Joly de Lotbinière remporte les élections. Tenant les rênes de la destinée québécoise pendant les trois premières décennies du 20e siècle, il s'incline devant l'Union nationale en 1936. Et si le libéral Adélard Godbout profite de la guerre pour faire un mandat de cinq ans, de 1939 à 1944, il faut attendre les années 1960 pour qu'un chef libéral reprenne le pouvoir.

• Depuis 1970, le Parti libéral et le Parti québécois se partagent le pouvoir à tour de rôle. Le Québec est libéral de 1970 à 1976, péquiste de 1976 à 1985, année où les libéraux reprennent le pouvoir. Le péquiste Jacques Parizeau remporte, de peu, les élections de 1994 et son parti est encore au pouvoir en 2003. L'Union nationale n'obtient aucun siège aux élections de 1981 et 1985, puis perd son statut de parti politique en 1989.

• « Le facteur principal d'explication des élections au Québec depuis un quart de siècle est l'extrême polarisation du vote sur la base linguistique », selon le sociologue Pierre Drouilly, expliquant que tous les sondages démontrent que la presque totalité des anglophones votent contre le Parti québécois, alors que ce dernier « a obtenu sans interruption depuis 1973 des majorités absolues du vote francophone ».

La santé oppose Bourassa et Johnson

Média : Radio

Émission : Débat des chefs

Date de diffusion : 22 novembre 1985

Invité(s) : Robert Bourassa, Pierre-Marc Johnson

Ressource(s) : Pierre Pascau

Durée : 7 min 54 s

Dernière modification :
30 mai 2006


Fin de la liste
    etoile etoile etoile etoile etoile
  • Évaluez
  • Partagez ce clip
  • Citez ce clip




Tous les clips de cette émission

2 clips disponibles  

MédiaTitre et dateDescription
Radio
7 min 54 s
22 novembre 1985
La santé oppose Bourassa et Johnson
À quelques jours des élections de 1985, les quatre candidats se retrouvent devant les micros de CKAC.
Radio
2 h 23 min 06 s
22 novembre 1985
Débat à quatre à CKAC
Lors de la campagne électorale de 1985, ce sont Robert Bourassa, Pierre-Marc Johnson, André Léveillé et Denis Monière qui s'affrontent dans les locaux de CKAC.
2 clips disponibles