Aller au menu Plan du site
  • Taille normale
  • Taille moyenne
  • Grande taille

CBC Digital Archives

Accueil · Émissions · Commentaires (radio)

Commentaires (radio)

Quotidienne de 15 minutes qui a duré tout au long de la décennie 1960, cette émission du soir permettait à des spécialistes de commenter un sujet de l'actualité. Michel Roy, Guy Dozois, Lionel Marleau, entre autres, l'ont animée.

Le Canada, refuge des déserteurs

Date de diffusion : 23 mai 1969

Le nombre exact de jeunes Américains réfugiés au Canada n'a jamais été recensé, ceux-ci entrant souvent illégalement au pays. Les estimations les plus généreuses avancent le chiffre de 100 000 personnes, hommes et femmes, ayant trouvé refuge au Canada. Certaines données, plus modérées, estiment à 50 000 le nombre de réfugiés.

C'est principalement à Toronto, Vancouver et Montréal que les réfractaires s'installent, accueillis par des comités locaux.

Le gouvernement libéral canadien était-il complaisant envers les insoumis américains? Les opinions divergent. Selon un article de Shafer Parker, publié en 2000 dans The Report Newsmagazine d'Alberta, le Canada permettait aux déserteurs de faire une demande de résidence permanente après leur entrée au pays à titre de visiteurs. L'attitude du gouvernement aurait changé en 1969 alors que Allan MacEachen était ministre de l'Immigration. À partir de cette année, le Canada aurait refusé les immigrants américains incapables de prouver qu'ils n'étaient pas déserteurs.

Selon le ministère de l'Immigration du Canada cependant, dès le début de la guerre, le Canada aurait refusé d'accueillir les citoyens américains qui ne pouvaient pas prouver qu'ils avaient été renvoyés du service militaire. Le gouvernement canadien aurait été plus accueillant envers les objecteurs de conscience, plus souvent des jeunes universitaires provenant de la classe moyenne, qu'envers les déserteurs, issus généralement des milieux ouvriers et pauvres.

Le Canada, refuge des déserteurs

• Citoyenneté et Immigration Canada estime que le pays a reçu entre 30 000 et 40 000 réfractaires et déserteurs américains. En 1971 et 1972, les Américains ont représenté la part la plus importante des immigrants au Canada. Les immigrants de la guerre du Vietnam constitueraient « le groupe d'immigrants le plus important et le plus instruit que notre pays n'ait jamais accueilli », selon le ministère.

• Parmi les Américains ayant immigré au Canada pendant la guerre du Vietnam, on compte Gerald Wiviott, aujourd'hui professeur de psychiatrie à l'Université McGill à Montréal. Wiviott ne fut cependant ni objecteur de conscience ni déserteur, ayant servi pendant un an au Vietnam. Bouleversé par ce qu'il voit au cours de cette année, il déménage à Montréal peu de temps après son retour.

• Quelques autres immigrants de la guerre du Vietnam ayant fait leur marque au Canada : - Le critique de cinéma Jay Scott, qui a travaillé pour le quotidien torontois The Globe and Mail de 1978 jusqu'à sa mort, en 1993. - Le sociologue John Hagan et auteur de l'ouvrage Northern Passage : American Vietnam War Resisters in Canada (Toronto, Ontario). - L'urbaniste Michael Goldberg (Vancouver, Colombie-Britannique). - Le journaliste indépendant Mick Lowe (Sudbury, Ontario). - Le musicien Jesse Winchester, qui devint citoyen canadien en 1973. - L'animateur de la radio CBC Andy Barrie (Toronto, Ontario).

Le Canada, refuge des déserteurs

Média : Radio

Émission : Commentaires (radio)

Date de diffusion : 23 mai 1969

Ressource(s) : Guy Cormier

Durée : 5 min 37 s

Dernière modification :
15 octobre 2002


Fin de la liste
    etoile etoile etoile etoile etoile
  • Évaluez
  • Partagez ce clip
  • Citez ce clip




Tous les clips de cette émission

3 clips disponibles  

MédiaTitre et dateDescription
Radio
5 min 37 s
23 mai 1969
Le Canada, refuge des déserteurs
Dès 1965, le Canada est perçu comme une terre d'accueil pour les jeunes Américains qui craignent d'être appelés sous les drapeaux.
Radio
6 min 05 s
22 avril 1960
René Lévesque, journaliste
René Lévesque raconte la visite du général Charles de Gaulle au Canada en avril 1960.
Radio
5 min 41 s
12 avril 1960
État de l'immigration chinoise en 1960
Le professeur Marcel Rioux, de l'université Carleton, soutient que la sévérité des lois est à la source du problème de l'immigration clandestine.
3 clips disponibles