Aller au menu Plan du site
  • Taille normale
  • Taille moyenne
  • Grande taille

CBC Digital Archives

Accueil · Émissions · Élections 1985

Élections 1985

1985 : retour triomphal des Libéraux

Date de diffusion : 2 décembre 1985

Le 2 décembre 1985, les électeurs québécois confient au Parti libéral du Québec le mandat de former leur prochain gouvernement. Mais le triomphe des libéraux est assombri par la défaite de leur chef, Robert Bourassa, battu de justesse par le péquiste Jean-Guy Parent, ancien maire de Boucherville.

Cet extrait de la soirée électorale de Radio-Canada présente le discours de victoire du chef du Parti libéral, prononcé au centre Pierre-Charbonneau, dans l'est de Montréal. Jean Bédard et Bernard Derome analysent ensuite les résultats des élections.

Le PQ a mené une campagne centrée sur la personnalité de son chef, Pierre-Marc Johnson. Malgré un charisme certain, ce dernier n'a pas su faire disparaître l'insatisfaction à l'égard du gouvernement péquiste. La souveraineté étant mise en veilleuse pour ces élections, il n'avait aucun autre projet de société à proposer.

La campagne libérale s'est montrée plus efficace grâce à la publication de documents sur les engagements des libéraux, notamment en santé et en éducation. De plus, les candidats recrutés par Robert Bourassa dans le monde des affaires ont fait ressortir la force de son équipe.

1985 : retour triomphal des Libéraux

• Le Parti libéral remporte une victoire éclatante en faisant élire 99 députés contre seulement 23 pour le Parti québécois. Les libéraux raflent 56 % des suffrages alors que les péquistes en obtiennent 38,7 %.

• Dans son discours de victoire, Robert Bourassa qualifie les élections de 1985 de « grande victoire pour le Québec, le Canada et le changement ».

• Le Parti québécois perd les 22 élections partielles qui se déroulent de 1978 à 1984. L'incapacité du PQ à faire élire ses candidats faisait beaucoup jaser à l'époque.

• Le 2 décembre 1985, 50 des 54 députés libéraux sortants sont réélus, dont Gérard D. Lévesque dans Bonaventure, Pierre MacDonald dans Robert-Baldwin et Claude Ryan dans Argenteuil.

• Avocat et médecin de formation, Pierre-Marc Johnson est élu député du Parti québécois aux élections de 1976. Ministre influent du gouvernement péquiste, il succède à René Lévesque comme président du parti et premier ministre. Aux élections de 1985, il l'emporte dans sa circonscription d'Anjou avec seulement 354 voix d'avance.

• Seize ministres péquistes perdent leur siège en 1985, dont Pauline Marois, Louise Beaudoin, Bernard Landry et Marcel Léger.

1985 : retour triomphal des Libéraux

Média : Télévision

Émission : Élections 1985

Date de diffusion : 2 décembre 1985

Invité(s) : Michèle Bazin, Robert Bourassa, Jean-Paul Desbiens, Gérard Pelletier, André Sormany, Keith Speicer

Ressource(s) : André Bédard, Jean Bédard, Michel Benoît, Denise Bombardier, Bernard Derome, Anne-Marie Dussault, Marie-Claude Lavallée

Durée : 23 min 35 s

Dernière modification :
30 octobre 2008


Fin de la liste
    etoile etoile etoile etoile etoile
  • Évaluez
  • Partagez ce clip
  • Citez ce clip




Découvrez aussi
1970 : élections hautes en couleur!
Télévision
36 min 28 s
Cinq chefs s'affrontent pendant la campagne électorale d'avril 1970, qui sera remportée par le jeune Robert Bourassa.
1973 : Bourassa surprend ses adversaires
Télévision
10 min
En octobre 1973, le Parti libéral du premier ministre Robert Bourassa ne fait qu'une bouchée de ses rivaux.