Aller au menu Plan du site
  • Taille normale
  • Taille moyenne
  • Grande taille

CBC Digital Archives

Accueil · Émissions · Téléjournal Atlantique

Téléjournal Atlantique

Problèmes de toxicomanie à Natuashish

Date de diffusion : 21 septembre 2004

Suicide, alcoolisme, inhalation d'essence, violence et inceste continuent de frapper la communauté, malgré le déménagement de Davis Inlet à Natuashish, nous apprend ce reportage de Stephan Thériault pour le Téléjournal Atlantique. Et l'ancien chef Simeon Tshakapesh demande au gouvernement fédéral de financer un centre de désintoxication pour les familles.

Envoyer les enfants dans des centres hors de leur communauté ne règle pas les problèmes, et la population a un besoin criant de psychiatres et de conseillers en toxicomanie sur place.

Un an à peine après le déménagement, on estime que 70 % des résidents de Natuashish abusent d'alcool et de drogues. Les drogues se durcissent, on ne parle plus seulement de consommation de marijuana et de vapeurs d'essence. Et les enfants continuent d'inhaler des vapeurs d'essence derrière des portes closes.

Même s'il n'y a aucun débit de boisson dans la communauté, la contrebande d'alcool bat son plein. Une bouteille de 40 onces se vend 300 $, et jusqu'à 800 $ pendant la période des Fêtes.

Problèmes de toxicomanie à Natuashish

• En 2003, selon Statistique Canada, l'âge moyen des 600 habitants de Natuashish est de 18,7 ans. Plus de la moitié de la population (56 %) a à peine un diplôme d'études secondaires et seulement 20 des 330 résidents de plus de 15 ans continuent leurs études.

• Le revenu annuel moyen est de 16 465 $ et les transferts gouvernementaux comptent pour 25 % du revenu.

• Depuis décembre 2003, Natuashish a le statut de réserve. On y compte 133 maisons, des systèmes d'eau et d'égout. Les infrastructures comprennent des rues, des voies de desserte, un quai et une piste d'atterrissage.

• La population a accès à une école, un bureau pour le conseil de bande, une caserne de pompiers, un poste de police, un garage communautaire et une infirmerie.

• En 2003, l'agence caritative World Vision Canada inclut la communauté des Innus Mushuau dans son catalogue invitant les âmes généreuses à envoyer de l'argent. Pour la somme de 30 $, on peut parrainer un enfant et lui permettre d'avoir un petit déjeuner tous les jours pendant un mois.

• En octobre 2004, le documentaire Mushuau Innu: Surviving Canada, du réalisateur Ed Martin, est diffusé pour la première fois au Canada. On y voit que le déménagement n'a pas réglé les problèmes de la communauté.

Problèmes de toxicomanie à Natuashish

Média : Télévision

Émission : Téléjournal Atlantique

Date de diffusion : 21 septembre 2004

Invité(s) : Ujjal Dosanjh, Simeon Tshakapesh

Ressource(s) : Stefan Thériault

Durée : 2 min 07 s

Dernière modification :
8 mars 2008


Fin de la liste
    etoile etoile etoile etoile etoile
  • Évaluez
  • Partagez ce clip
  • Citez ce clip




Découvrez aussi
Incendie à Davis Inlet
Radio
7 min 23 s
Le jour de la Saint-Valentin 1992, six enfants meurent dans un incendie dans le village innu de Davis Inlet.
Des enfants, de l'essence et de la mort
Radio
8 min 39 s
Images d'horreur captées sur vidéo : des enfants innus respirant de l'essence et hurlant qu'ils voulaient mourir.