Aller au menu Plan du site
  • Taille normale
  • Taille moyenne
  • Grande taille

CBC Digital Archives

Accueil · Émissions · Raison passion

Raison passion

Marcelle Ferron, artiste libre

Date de diffusion : 17 mai 1997

Marcelle Ferron est une battante. Elle a appris la liberté de son père. Elle a appris à ne jamais avoir peur, même de la mort. De toute façon, elle a affronté la faucheuse de front pendant ses longs séjours à l'hôpital. Elle peint pour « marquer la vie » et pour « apprivoiser la mort ». Profondément éprise de liberté, elle raconte qu'elle signerait à nouveau le Refus global, vingt fois plutôt qu'une. Elle pratique son art de maître-verrier malgré son infirmité partielle à la jambe gauche.

L'artiste, alors âgée de 73 ans, toujours aussi allumée et passionnée, s'entretient avec Denise Bombardier.

Toujours active au début des années 1990, alors qu'elle est âgée de 70 ans, Marcelle Ferron réalise les verrières de plusieurs centres hospitaliers. Ses œuvres ornent notamment le Centre hospitalier régional de Trois-Rivières et le Centre de cancérologie de l'hôpital Sainte-Justine, verrière qu'elle intitule Soleil de nuit (1994). Elle réalise même une sculpture pour un centre d'accueil à Brossard qui porte son nom, honneur qu'elle accepte après hésitation. L'artiste est décédée le 19 novembre 2001, à l'âge de 77 ans.

Marcelle Ferron, artiste libre

• Du 2 juin au 10 septembre 2000, le Musée d'art contemporain de Montréal présente Marcelle Ferron, une rétrospective. L'exposition trace les 50 ans du parcours de l'artiste à travers 120 œuvres, de sa peinture abstraite à sa contribution à l'art public. La même année, elle est nommée grand officier de l'Ordre national du Québec.

• « Je suis convaincue que l'art n'a pas de sexe. Je ne crois pas qu'on puisse affirmer que les femmes peignent comme ceci et les hommes, comme cela.(…) Si l'art n'a pas de sexe, le peintre en a un ». Marcelle raconte qu'en France, il était difficile pour une femme peintre d'être prise au sérieux. C'est pour cette raison qu'elle signait seulement son nom de famille.

• Ces propos de Marcelle Ferron, recueillis par l'éditeur et écrivain Michel Brûlé, se retrouvent dans l'ouvrage L'Esquisse d'une mémoire, publié aux Intouchables en 1996.

Marcelle Ferron, artiste libre

Média : Télévision

Émission : Raison passion

Date de diffusion : 17 mai 1997

Invité(s) : Marcelle Ferron

Ressource(s) : Denise Bombardier

Durée : 11 min 56 s

Dernière modification :
5 octobre 2004


Fin de la liste
    etoile etoile etoile etoile etoile
  • Évaluez
  • Partagez ce clip
  • Citez ce clip




Tous les clips de cette émission

Affichez
6 clips disponibles  

MédiaTitre et dateDescription
Télévision
11 min 56 s
17 mai 1997
Marcelle Ferron, artiste libre
À 73 ans, l'artiste est toujours active et n'a en rien perdu de sa fougue.
Télévision
21 min 06 s
30 novembre 1996
Louis Laberge, géant du syndicalisme
« J’ai été comblé », confie Louis Laberge en parlant de ses années de syndicalisme à Denise Bombardier en 1996.
Télévision
31 min 28 s
9 mars 1996
Michel Chartrand persiste et signe
En 1996, à l'âge de 79 ans, l'ex-syndicaliste se montre toujours aussi vigoureux dans son combat pour la justice sociale.
Télévision
17 min 16 s
17 février 1996
Pierre Péladeau, un homme d'excès
La mère de Pierre Péladeau disait toujours, raconte ce dernier à Denise Bombardier, qu'il faut jouer pour gagner.
Télévision
14 min 51 s
17 décembre 1994
Les musulmanes et le voile
Denise Bombardier reçoit Slimane Zeghibour, auteur d'un livre sur le port du voile, Le Voile et la Bannière.
Télévision
19 min 15 s
19 février 1994
Denys Arcand : De l'amour et des restes humains
Denys Arcand se raconte à l'occasion de la sortie de la version française de son film Love and Human Remains.
6 clips disponibles