Aller au menu Plan du site
  • Taille normale
  • Taille moyenne
  • Grande taille

CBC Digital Archives

Accueil · Économie et affaires · Transports · Air Canada : compagnie à vendre

Air Canada : compagnie à vendre

Date de diffusion : 12 avril 1988

L'annonce de la privatisation d'Air Canada par le premier ministre canadien Brian Mulroney soulève un tollé de protestations de la part de l'opposition officielle, dirigée par le libéral John Turner.

On reproche au gouvernement de revenir sur ses paroles prononcées trois années auparavant, alors qu'il affirmait que la compagnie aérienne n'était pas à vendre, ce dont se défend M. Mulroney. Daniel L'Heureux fait le point sur ce revirement.

Financée depuis l'origine par le gouvernement canadien, Air Canada doit désormais s'associer avec les intérêts du secteur privé.

Dans un premier temps, elle conserve son statut de société d'État, puisque seulement 45 % de son capital est mis en vente. Il est toutefois précisé que le gouvernement n'interviendra pas dans les décisions commerciales, même s'il est actionnaire majoritaire.

Choix rendu incontournable par la concurrence internationale, selon certains, la privatisation partielle d'Air Canada, remettra-t-elle en question la notion de service public jusqu'alors assuré par le transporteur national?

Une partie du capital d'Air Canada est donc ouvert aux actionnaires privés, mais cette privatisation est assortie de certaines conditions.

Des quotas limitatifs interdisent, entre autres, à un actionnaire de détenir plus de 10 % du capital, aux investisseurs étrangers d'acquérir plus du quart du capital de la société…

Par ailleurs, Air Canada demeure une compagnie officiellement bilingue, dont le siège social est toujours à Montréal.

Air Canada : compagnie à vendre

• John Turner assume la direction du Parti libéral en 1984 et devient premier ministre du Canada la même année. Opposant farouche du libre-échange, il est le chef de l'opposition de 1984 à 1990.

• La déréglementation amorcée aux États-Unis à la fin des années 1970 a donné naissance à de nombreuses compagnies aériennes.

• En 1978, les États-Unis dénombraient 26 lignes aériennes. Elles n'étaient plus que six en 1987.

• La vague de déréglementation s'est formée dans les années 1960 et s'est accélérée au cours des années 1980.

• Entre 1984 et 1996, plus de 86 pays ont privatisé certaines de leurs compagnies. Ces privatisations ont rapporté à ces États plus de 357 milliards de dollars.

• Au cours de ces dernières décennies, la Grande-Bretagne de Margaret Thatcher a privatisé, depuis 1979, près de 250 entreprises, dont British Airways, British Télécom, British Gas.

• Des entreprises publiques françaises ont, elles aussi, eu recours aux capitaux privés, comme Air France, dont l'ouverture d'une partie du capital eut lieu en 1999 et dont la privatisation est une des priorités du gouvernement Raffarin en 2003.

• Déjà en 1986, le Premier ministre français Edouard Balladur avait proposé de privatiser la compagnie mais le projet de loi avorta en raison du krach boursier.

Air Canada : compagnie à vendre

Média : Télévision

Émission : Le Midi

Date de diffusion : 12 avril 1988

Invité(s) : Benoît Bouchard, Brian Mulroney, John Turner

Ressource(s) : Daniel L'Heureux

Durée : 3 min 47 s

Dernière modification :
17 novembre 2003


Fin de la liste
    etoile etoile etoile etoile etoile
  • Évaluez
  • Partagez ce clip
  • Citez ce clip




Découvrez aussi
Devenir hôtesse de l'air
Télévision
20 min 33 s
Après une sélection rigoureuse, les hôtesses de l'air apprennent leur nouveau métier.
L'ère des avions à réaction
Télévision
28 min 45 s
Avec l'acquisition du DC-8, le Canada entre dans l'ère des avions à réaction.