Aller au menu Plan du site
  • Taille normale
  • Taille moyenne
  • Grande taille

CBC Digital Archives

Accueil · Économie et affaires · Transports · La portion québécoise de la Transcanadienne

La portion québécoise de la Transcanadienne

Date de diffusion : 30 novembre 1964

Le 27 octobre 1960, le gouvernement de Jean Lesage, nouvellement élu, s'entend avec le fédéral pour la construction de la portion québécoise de la Transcanadienne, un tronçon de plus de 650 kilomètres.

Au cours des années 1960, le Québec modernise à grands frais ses infrastructures routières. Le chantier de la Transcanadienne s'avère l'un des plus importants de l'époque dans la province. En 1964, le ministre de la Voirie Bernard Pinard fait le point sur l'état des travaux et vante les mérites de cette autoroute moderne.

Lorsque le gouvernement canadien propose la Loi sur la route transcanadienne en 1949, le Québec est sous le règne de Maurice Duplessis. Celui-ci ne s'oppose pas à l'idée d'une telle route, mais s'objecte à ce que le tracé et les normes soient établis par le fédéral. Pour cet ardent défenseur de l'autonomie provinciale, la mesure vise à permettre au fédéral le plein contrôle du transport au Canada, ce à quoi il s'oppose.

À la mort de Duplessis en 1959, le réseau routier québécois accuse un retard considérable sur le reste du pays.

Si le Québec tarde à signer l'entente, il en va autrement des autres provinces. Pour certaines d'entre elles, comme celles de l'Ouest, une route transcontinentale moderne ouvre notamment la voie au développement commercial. Le transport routier apparaît en effet plus souple que le transport par chemin de fer ou par voie maritime. L'Île-du-Prince-Édouard, elle, voit l'occasion d'un lien avec ses provinces voisines. La majorité signe donc l'entente en 1950, suivie de la Nouvelle-Écosse et de Terre-Neuve en 1952. De son côté, le fédéral estime que la loi de 1949 favorise le plein-emploi.

La portion québécoise de la Transcanadienne

• Le Québec est la première province canadienne à se doter d'un ministère de la Voirie en 1914.

• En 1946, le Canada compte près de 40 000 kilomètres de routes. Près de cinquante ans plus tard, en 1995, son infrastructure routière est passée à presque un million de kilomètres.

La portion québécoise de la Transcanadienne

Média : Radio

Émission : La Politique provinciale

Date de diffusion : 30 novembre 1964

Invité(s) : Bernard Pinard

Ressource(s) : Marcel Thivierge

Durée : 9 min 27 s

Dernière modification :
26 août 2003


Fin de la liste
    etoile etoile etoile etoile etoile
  • Évaluez
  • Partagez ce clip
  • Citez ce clip




Découvrez aussi
Le pont-tunnel Louis-Hippolyte-Lafontaine
Télévision
1 min 54 s
Franchir les Rocheuses et établir un lien routier qui traverse le fleuve Saint-Laurent demandent temps et ingéniosité.
Une artère vitale pour Terre-Neuve
Radio
2 min 40 s
Transcanadienne en tête, les routes permettent à Terre-Neuve de sortir de l'isolement et favorisent son développement.