Aller au menu Plan du site
  • Taille normale
  • Taille moyenne
  • Grande taille

CBC Digital Archives

Accueil · Économie et affaires · Transports · Trains en quête de passagers

Trains en quête de passagers

Date de diffusion : 24 juin 1984

À partir de la fin des années 1950, l'automobile et l'avion supplantent les chemins de fer. L'achalandage des trains connaît une forte diminution au Canada.

En juin 1984, les réalisateurs Doug Lower et Michel Lebel s'intéressent au transport des voyageurs par train. Dans leur reportage, le narrateur Claude Bisaillon explique la crise que connaît le transport ferroviaire de passagers au Canada. Une comparaison avec les réseaux ferroviaires américains, britanniques et français montre que certains pays ont réussi à rentabiliser ce moyen de transport.

Pendant la première moitié du 20e siècle, les trains de passagers vivent leur âge d'or. Près des principales stations, des hôtels luxueux construits par les sociétés de chemins de fer accueillent les voyageurs. Des couverts en argent et un service impeccable attendent les passagers dans les voitures-restaurants des trains.

Cette période faste du chemin de fer canadien semble aujourd'hui bien loin. En 2005, le nombre de trains de passagers se raréfie, et seul l'axe Québec-Windsor connaît une forte affluence.

Dans les années 1970, le CN et le CP proposent d'abandonner le transport des voyageurs. Afin de maintenir ce service, le gouvernement canadien crée en 1977 Via Rail, une société de la Couronne, pour gérer le transport des passagers par train.

Comme elle n'est pas propriétaire des voies ferrées, Via Rail n'exerce aucun contrôle sur les droits de passage de ses trains. L'entreprise doit payer des frais de location pour l'utilisation des rails et faire réparer ses voitures dans les centres d'entretien du CN et du CP.

Trains en quête de passagers

• En 1945, 55,4 millions de voyageurs choisissent le train. Ce nombre passe à 27,2 millions en 1955 et descend à 16 millions en 1980. Plusieurs lignes sont alors fermées en raison de la baisse d'achalandage.

• En 2004, 3,8 millions de personnes ont voyagé à bord des trains de Via Rail, soit sensiblement le même nombre de passagers qu'en 1994.

• En 1955, le CP met en service la ligne transcontinentale The Canadian, qui relie Halifax à Vancouver. Des voitures à dôme observatoire permettent aux voyageurs d'admirer les paysages.

• De 1954 à 1984, les dépenses du gouvernement canadien atteignent 3 milliards pour l'entretien des chemins de fer, 10 milliards pour les aéroports, 45 milliards pour la construction des routes.

• Contrairement aux chemins de fer régionaux, les réseaux de trains de banlieues gagnent en popularité, se modernisent et s'enrichissent de nouvelles lignes.

• À titre d'exemple, la région de Montréal compte cinq lignes de trains de banlieues. En 2005, 12 millions de déplacements sont effectués sur les 170 kilomètres de rails. Les trains de banlieue montréalais disposent de 45 gares, 180 voitures et 21 locomotives.

Trains en quête de passagers

Média : Télévision

Émission : Dossier

Date de diffusion : 24 juin 1984

Invité(s) : Lloyd Axworthy, Garth Campbell, Pierre Delagrave, Pierre Franche, Robert Mason, Jean-Marie Metzler, Jack Pickersgill, Clark Tyler

Ressource(s) : Claude Bisaillon

Durée : 54 min 11 s

Dernière modification :
1er décembre 2005


Fin de la liste
    etoile etoile etoile etoile etoile
  • Évaluez
  • Partagez ce clip
  • Citez ce clip




Découvrez aussi
À bord d'une locomotive
Radio
13 min 08 s
En 1948, un conducteur de locomotive et des employés du CN parlent de l'évolution de leur travail.
Nostalgie ferroviaire
Radio
27 min 11 s
Le musée ferroviaire de Saint-Constant expose des locomotives, des wagons et… des gares!