Aller au menu Plan du site
  • Taille normale
  • Taille moyenne
  • Grande taille

CBC Digital Archives

Accueil · Économie et affaires · Transports · Turbotrain, Tokaïdo et TGV

Turbotrain, Tokaïdo et TGV

Date de diffusion : 12 mars 1978

Avec leurs formes aérodynamiques et l'allègement de leur masse, les locomotives électriques, diesels-électriques ou magnétiques ne cessent d'améliorer leurs performances et ce, depuis les années 1960.

En 1978, l'émission Aux frontières du connu aborde l'avenir des chemins de fer. Le journaliste Paul-Émile Tremblay se rend en France pour constater l'avancement du train à grande vitesse (TGV). Dès 1981, ce train circulera à 250 km/h entre Paris et Lyon. Dans les décennies suivantes, de nombreuses lignes de trains ultrarapides verront le jour en Europe et en Asie.

De 1968 à 1982, un turbotrain muni d'un moteur d'avion relie Montréal à Toronto. Propriété du CN, le Turbo canadien connaît des débuts difficiles. En raison d'une mauvaise adaptation à l'hiver, de problèmes de suspension et d'une connexion boiteuse avec certaines voitures, le Turbo est retiré des rails à quatre reprises.

Conçu par la société américaine United Aircraft, le Turbo peut atteindre une vitesse de 230 km/h. Toutefois, les nombreux passages à niveau qui traversent les voies ferrées l'obligent à réduire sa vitesse à 150 km/h.

En octobre 1964, le Japon inaugure la première ligne de chemin de fer à grande vitesse, le Tokaido Shinkansen. Par la suite, le réseau des trains Shinkansen, surnommés trains projectiles, reliera les principales villes du pays. Par exemple, la ligne Osaka-Tokyo transporte des dizaines de milliers de passagers chaque jour.

Près de trente ans après le Japon, l'Allemagne se dote également d'un train rapide. En 1992, l'entreprise Siemens construit l'InterCity Express (ICE). Le train peut atteindre des vitesses de 400 km/h, mais sa vitesse commerciale est limitée à 250 km/h.

Turbotrain, Tokaïdo et TGV

• Sécuritaires, les réseaux Shinkansen et TGV n'ont connu aucun accident mortel en 25 ans de service.

• En 1992, l'Espagne devient le premier pays à posséder un train ultrarapide pendulaire. Les voitures de l'AVE, pour Alta Velocidad Española, se penchent vers l'intérieur lorsque le train emprunte des courbes. Rendu possible grâce à des cylindres hydrauliques, cet effet centrifuge permet aux passagers de continuer à se détendre sans que leur café ne soit renversé.

• En 1962, le Maglev japonais, un train à sustentation électromagnétique, atteint des vitesses de 500 km/h.

• En juin 2004, le Maglev hausse son record de vitesse à 581 km/h. En raison de son coût élevé, l'exploitation commerciale du Maglev semble peu probable à court terme.

• Depuis le 1er janvier 2004, la ville de Shanghai exploite un train magnétique de conception allemande, le Transrapid, sur une ligne de 30 kilomètres.

• Le 3 avril 2007, le TGV français établit le record du monde de vitesse sur rail en atteignant la vitesse de 574,8 km/h.

• De 1989 à 2001, le TGV français connaît une expansion sans précédent. Les nouvelles lignes ouvertes rejoignent Bordeaux, Lille et Marseille. Depuis novembre 1994, le TGV Eurostar passe sous la Manche et relie Londres à Paris en moins de trois heures.

Turbotrain, Tokaïdo et TGV

Média : Télévision

Émission : Aux frontières du connu

Date de diffusion : 12 mars 1978

Invité(s) : Jean-Marie Metzler, Wilfred Sergeant

Ressource(s) : Marc Fillion, Paul-Émile Tremblay

Durée : 26 min 48 s

Dernière modification :
3 avril 2007


Fin de la liste
    etoile etoile etoile etoile etoile
  • Évaluez
  • Partagez ce clip
  • Citez ce clip




Découvrez aussi
À bord d'une locomotive
Radio
13 min 08 s
En 1948, un conducteur de locomotive et des employés du CN parlent de l'évolution de leur travail.
Nostalgie ferroviaire
Radio
27 min 11 s
Le musée ferroviaire de Saint-Constant expose des locomotives, des wagons et… des gares!