Aller au menu Plan du site
  • Taille normale
  • Taille moyenne
  • Grande taille

CBC Digital Archives

Accueil · Économie et affaires · Ressources naturelles · Requiem pour la morue

Période : 1977 - 2003

Requiem pour la morue

Véritable enjeu socioéconomique et politique, la morue fait l'objet d'une pêche intensive dans les eaux du Canada atlantique pendant plus de cinq cents ans. En 1992, le gouvernement canadien décrète un premier moratoire sur la pêche. L'interdiction frappe de plein fouet les communautés de pêcheurs de Terre-Neuve, de la Nouvelle-Écosse et du golfe du Saint-Laurent. Le constat est accablant : la morue se meurt, victime de la convoitise des hommes.

icone_tv
12 clips télé
icone_micro
2 clips radio

La morue : des siècles d'histoire

Date de diffusion : 5 septembre 1993

Avant 1500, les Basques et les Bretons font en Europe un commerce fort lucratif de la morue séchée et salée, mais tiennent secret le lieu de leurs prises. Anglais et Scandinaves, eux, s'approvisionnent au large des côtes de l'Islande et en mer du Nord. C'est que, depuis le Moyen Âge, la morue constitue une ressource alimentaire d'importance pour les Européens.

Le journaliste Alain Laprise et l'historien Mario Mimeault rappellent les grandes étapes de la conquête de la morue jusqu'au moratoire de 1992.

En 1497, l'explorateur Jean Cabot révèle au monde le lieu de pêche des Basques et des Bretons : les Grands Bancs de Terre-Neuve et du Labrador. Portugais, Espagnols, Français et Anglais s'y ruent dès le début du 16e siècle.

La morue devient un enjeu économique majeur. Elle contribue à l'essor des explorations maritimes et constitue l'un des moteurs de l'expansion européenne en Amérique. Elle engendre les premiers mouvements de colonisation des futures Provinces maritimes canadiennes, mais aussi de la côte est américaine.

Certains pêcheurs pratiquent la pêche à la « morue verte ». Ils croisent au large, salent le poisson à bord des bateaux, sans le sécher, puis le livrent sur les marchés européens.

Les autres pêchent la « morue sèche » dans les eaux côtières. Ils séjournent le long du littoral de Terre-Neuve et du continent, là où la grève permet le séchage et le salage de la morue, et quittent l'automne venu, leurs cales bien remplies. Peu à peu cependant, de petites communautés s'organisent, pour qui la pêche devient une véritable assise économique.

La morue : des siècles d'histoire

• Dès le Moyen Âge, l'Église catholique défend à ses croyants de consommer de la viande pendant près de la moitié de l'année. L'interdiction profite au commerce de la morue, qui devient le mets des jours de jeûne et le symbole du christianisme.

• Aux 15e et 16e siècles, les Européens multiplient les explorations maritimes en vue de trouver un passage à l'ouest vers l'Asie. La morue, dûment séchée et salée, constitue l'aliment de base des équipages et leur permet de pousser toujours plus avant leurs explorations.

• À une époque où les techniques de conservation demeurent rudimentaires, la morue présente d'indéniables avantages. Séchée et salée, elle ne perd rien en saveur et résiste mieux que la plupart des poissons aux longs voyages en bateau. Sa chair blanche est maigre, floconneuse et riche en protéines.

• En période de frai, les eaux peu profondes et la nourriture abondante attirent les morues par millions sur les Grands Bancs et à proximité des côtes. Ce robuste poisson, omnivore et d'appétit vorace, est facile à appâter et se laisse pêcher sans combattre.

• Avant le 19e siècle, les pêcheurs de Terre-Neuve, du Labrador et de la Nouvelle-Écosse écoulent leurs stocks en Nouvelle-Angleterre et dans les plantations des Caraïbes. La morue pêchée et apprêtée en Gaspésie, de meilleure qualité, parvient à se tailler une place sur le marché méditerranéen.

• Charles Robin (1743-1824), dont parle l'historien Mario Mimeault, est un homme d'affaires originaire de l'île Jersey. Il a fondé la Charles Robin and Company, qui est devenue la plus importante entreprise de pêche du Canada au 19e siècle. Ses activités s'étendaient alors de l'Acadie à la péninsule gaspésienne.

• De tous les poissons de l'Atlantique-Nord, la morue est sans contredit l'espèce la plus commercialisée depuis le 15e siècle.

• La morue fait partie de la famille des gadidés. De nos jours, elle mesure de 60 à 70 centimètres et pèse 3 kilos en moyenne. Une vingtaine d'espèces de la même famille, dont l'aiglefin et la goberge, évoluent dans les eaux canadiennes, pour la plupart du côté atlantique.

La morue : des siècles d'histoire

Média : Télévision

Émission : La Semaine verte

Date de diffusion : 5 septembre 1993

Invité(s) : Charles-Émile Huet, Gérald Jalbert, Mario Mimeault, Léo Nicolas

Ressource(s) : André Laprise

Durée : 15 min 55 s

Dernière modification :
29 avril 2004


Fin de la liste
    etoile etoile etoile etoile etoile
  • Évaluez
  • Partagez ce clip
  • Citez ce clip




clips précédents
Activez le Javascript sur votre navigateur...
clips suivants
14 clips dans ce dossier . page
Découvrez aussi
Une nouvelle province canadienne
Radio
1 h 3 min 19 s
Le 31 mars 1949, Terre-Neuve devient la dixième province canadienne. Les cérémonies se déroulent en simultanée à St. John's et à Ottawa.
Terre-Neuve se joint à la Confédération
Radio
1 h 3 min 19 s
31 mars 1949
Terre-Neuve devient une province du Canada le 31 mars 1949. René Lévesque commente les cérémonies officielles.