Aller au menu Plan du site
  • Taille normale
  • Taille moyenne
  • Grande taille

CBC Digital Archives

Accueil · Économie et affaires · Ressources naturelles · Un moratoire désastreux pour les pêcheurs

Vous devez ouvrir une session pour commenter ce clip.

À 1:03, la personne qui parle est Donat Samuel.

Soumis par : Anonyme


Un moratoire désastreux pour les pêcheurs

Date de diffusion : 19 février 1995

En 1994, le moratoire sur la pêche à la morue en vigueur depuis juillet 1992 s'étend à l'ensemble du Canada atlantique. D'autres poissons de fond comme le flétan et le sébaste tombent bientôt sous le coup de l'interdiction. Ce n'est plus seulement la population de Terre-Neuve qui en subit les contrecoups, mais aussi les pêcheurs du golfe du Saint-Laurent et de la Nouvelle-Écosse.

Pendant l'hiver 1995, la journaliste Martine Painchaud se rend dans le village de Rivière-au-Renard en Gaspésie, où les pêcheurs tentent par tous les moyens de se sortir du marasme.

Tandis que certains pêcheurs croient à un retour en force imminent de la morue, les moins optimistes estiment qu'il faudra plus d'une génération avant qu'elle abonde de nouveau. Dans un tel contexte d'incertitude, comment assurer la viabilité économique des communautés qui vivent de la pêche depuis tant de générations? Car les moratoires de 1992 et 1994 ont envoyé au chômage près de 40 000 pêcheurs et travailleurs du secteur de la transformation.

Le gouvernement canadien tente d'y répondre en mettant sur pied la stratégie du poisson de fond de l'Atlantique (LSPA).

LSPA poursuit deux objectifs : réduire les effectifs de l'industrie des pêches, jugés trop élevés en regard des ressources désormais disponibles, et aider les communautés affectées à réorienter leur économie. Pour ce faire, elle propose diverses mesures : prestations, rachat de permis de pêche, programmes de retraite anticipée et de recyclage vers d'autres secteurs d'emplois, etc.

Si certains y recourent, d'autres hésitent, car comme le demande Gaston Cloutier, copropriétaire des Pêcheries gaspésiennes, « quand la pêche reviendra dans le Golfe, qui va l'exploiter si nous n'avons plus d'infrastructures, plus de bateaux? ».

Un moratoire désastreux pour les pêcheurs

• Après le moratoire de 1992, la majorité des petites entreprises de transformation ferment leur portes. Les autres rationalisent leurs activités et parviennent à s'adapter aux nouvelles réalités de l'industrie en misant sur l'importation des ressources premières et la diversification. L'importante Fishery International Products de Terre-Neuve, par exemple, transforme de la morue importée d'Islande et de Norvège et des ressources premières d'Asie du Sud-Est, qu'elle écoule sur le marché nord-américain.

• À l'instar du pêcheur Allen Cotton que Martine Painchaud interviewe, d'autres pêcheurs se recyclent dans la pêche aux crustacés et aux mollusques (crevettes, pétoncles, crabes des neiges). Mais plusieurs craignent que ces ressources, encore abondantes parce qu'exploitées depuis les années 1970 seulement, ne finissent par subir le même sort que la morue.

• Au Nouveau-Brunswick, le développement de la salmoniculture, la pêche côtière aux crustacés et aux mollusques et l'importance accordée au secteur de la transformation, notamment, ont permis à l'industrie des pêches de la province d'accuser moins durement le coup de l'interdiction de la pêche à la morue et aux autres poissons de fond.

• Après avoir été dûment formés, certains pêcheurs au chômage ont pu se recycler dans les programmes des pêches sentinelles mis sur pied par le gouvernement fédéral à l'automne 1994.

• Les pêches sentinelles ont été créées afin de suivre l'évolution des stocks de morues dans le golfe du Saint-Laurent et au large des côtes du Labrador. Des pêcheurs de la Gaspésie, de la Côte-Nord et de Terre-Neuve en bénéficient. Leur travail permet aussi de récolter de l'information sur d'autres espèces de poissons comme le flétan, le sébaste et le hareng.

Un moratoire désastreux pour les pêcheurs

Média : Télévision

Émission : La Semaine verte

Date de diffusion : 19 février 1995

Invité(s) : Armand Cassivi, Gaston Cloutier, Allen Cotton, Suzanne Cotton, Réginald Cotton, Claude Couillard, Donat Samuel, Florent Savage

Ressource(s) : Martine Painchaud

Durée : 10 min 07 s

Dernière modification :
17 août 2010


Fin de la liste
    etoile etoile etoile etoile etoile
  • Évaluez
  • Partagez ce clip
  • Citez ce clip




Découvrez aussi
Écocertification en Colombie-Britannique
Télévision
13 min 27 s
Depuis quelques années, il existe des organismes de certification d'une bonne gestion forestière. Et il y a un marché pour le bois « écolo ».
95 % de coupes à blanc!
Télévision
6 min 51 s
Le journaliste Michel Samson fait le point sur le problème de l'abolition des concessions forestières.