Aller au menu Plan du site
  • Taille normale
  • Taille moyenne
  • Grande taille

CBC Digital Archives

Accueil · Économie et affaires · Marchés boursiers · Toronto, centre financier

Toronto, centre financier

Date de diffusion : 31 mai 1983

Connue sous le nom de TSX, pour Toronto Stock Exchange, la Bourse de Toronto effectue plus de 80 % des transactions boursières au Canada dans les années 1980. Avec ses 800 entreprises inscrites, elle domine les autres Bourses canadiennes, celles de Montréal, Vancouver, Winnipeg et Calgary.

En mai 1983, la Bourse de Toronto inaugure son nouveau siège social. À cette occasion, la journaliste Patricia Dumas livre un portrait de l'institution et de l'activité économique qu'elle génère dans la Ville Reine.

Née d'une association de courtiers, la Bourse de Toronto est officiellement fondée en 1861 et emménage sur la rue King en 1878. En raison de la croissance du volume de ses transactions, l'institution déménage trois fois avant de s'installer, en 1983, dans l'Exchange Tower, édifice qu'elle occupe encore aujourd'hui.

Malgré la croissance économique mondiale des dernières années, la Bourse de Toronto a dû corriger à la baisse les indices de ses titres lors du krach de 1987 et lorsque la bulle technologique a éclaté à la fin des années 1990.

La Bourse de Toronto, le troisième marché boursier d'Amérique du Nord, est demeurée à l'avant-garde de la technologie depuis les années 1970. Précurseur, le marché torontois utilise, dès 1977, le premier système informatique apte à négocier les transactions.

Vingt ans plus tard, en 1997, la Bourse de Toronto devient la première Bourse nord-américaine à effectuer toutes ses opérations par ordinateur. Elle est également la première Bourse nord-américaine à adopter le système décimal pour la négociation des titres.

Toronto, centre financier

• De 1980 à 1989, le volume d'actions négociées à la Bourse de Toronto passe d'environ 10 millions d'actions par jour à près de 60 millions.

• En 1988, la Bourse de Vancouver est le premier marché en Amérique à passer entièrement aux transactions électroniques et à faire disparaître son parquet.

• Le 3 mars 1992, les ordinateurs de la Bourse de Toronto sont paralysés par une panne totale pendant quatre heures. La Bourse de Montréal s'occupe alors des transactions du marché torontois.

• Jusqu'à sa fusion avec les autres Bourses de l'Ouest canadien, le 24 novembre 2000, la Bourse de Winnipeg a fixé le prix des différentes céréales vendues au Canada. (Voir le clip La Bourse des grains de Winnipeg.)

• En 1999, Barbara G. Stymiest accède au poste de chef de la direction de la Bourse de Toronto. Elle est la première femme à occuper à un tel poste en Amérique du Nord.

• Selon une étude de 2004, effectuée pour le compte du magazine Institutional Investor, la Bourse de Toronto serait la Bourse la plus efficace au monde, car moins coûteuse, tant pour les investisseurs que pour les sociétés émettrices d'actions.

• En 2005, le Groupe TSX gère, entre autres, la Bourse de Toronto (marché des titres à grande capitalisation), la Bourse de croissance (marché des entreprises émergentes) et la NGX, une Bourse nord-américaine spécialisée dans les secteurs du gaz naturel et de l'électricité.

• Le siège social du Groupe TSX se trouve à Toronto, mais l'organisation possède des bureaux à Montréal, Vancouver, Winnipeg et Calgary.

Toronto, centre financier

Média : Radio

Émission : Présent édition nationale

Date de diffusion : 31 mai 1983

Ressource(s) : Patricia Dumas, Simon Durivage

Durée : 5 min 09 s

Dernière modification :
20 mai 2008


Fin de la liste
    etoile etoile etoile etoile etoile
  • Évaluez
  • Partagez ce clip
  • Citez ce clip




Découvrez aussi
Sur le parquet
Télévision
7 min 21 s
En 1956, un courtier de la Bourse de Montréal explique son travail et la façon dont s'effectuent les transactions.
La Bourse démystifiée
Radio
13 min 26 s
Robert Demers, président de la Bourse de Montréal en 1978, dévoile les rouages d'une place boursière.