Aller au menu Plan du site
  • Taille normale
  • Taille moyenne
  • Grande taille

CBC Digital Archives

Accueil · Économie et affaires · Énergie · La grande aventure de la baie James

Période : 1971 - 1982

La grande aventure de la baie James

En avril 1971, le premier ministre Robert Bourassa annonce l'exploitation du potentiel hydroélectrique de la baie James. La construction des trois premières centrales du Grand-Nord québécois a nécessité le savoir-faire de milliers de travailleurs. Réalisé en dix ans, au coût de 14 milliards de dollars, le mégaprojet a permis aux Québecois de bénéficier d'un atout énergétique exceptionnel. Mais en raison de ses impacts sur l'environnement, la construction des barrages a provoqué la colère des écologistes et des Cris de la baie James.

icone_tv
11 clips télé
icone_micro
9 clips radio

Détourner les eaux

Date de diffusion : 3 mars 1991

Le projet de développement de la baie James est gigantesque, puisqu'il s'agit de détourner les eaux d'une partie des bassins des rivières Caniapiscau, Grande Baleine et Opinaca dans le bassin de La Grande. L'objectif est de créer un réservoir d'eau correspondant à une puissance de 8 millions de kilowatts, capable de produire 58 milliards de kilowattheures d'énergie par année. La Société d'énergie de la baie James prévoit de construire 4 centrales autour du bassin, LG1, LG2, LG3 et LG4.

En mars 1991, l'émission Découverte retrace l'histoire des complexes hydro-électriques de la baie James.

Les travaux de la centrale LG2, qui sera souterraine, débutent en 1973. On construit d'abord les dizaines de digues nécessaires pour détourner les eaux des nombreuses rivières de la baie James.

La central LG2 pourra produire une grande quantité d'énergie. Elle abritera seize groupes de générateurs, d'une puissance de 5328 mégawatts chacun.

Les centrales LG3 et LG4 sont des barrages de moindre importance. Elles accueillent respectivement douze et neuf groupes de générateurs, soit une capacité de production d'électricité de 26,4 milliards de kilowattheures.

LG2 est la première a être inaugurée, le 27 octobre 1979. LG3 sera mise en service le 20 juin 1982 et LG4 au début de 1984.

Détourner les eaux

• La capacité de production en électricité du complexe La Grande représente une énergie comparable à près de 300 000 barils de pétrole par jour. Mais elle coûte, évidemment, beaucoup moins cher!

• En 10 ans, des dizaines de milliers de Québécois ont vécu et travaillé à la baie James. Ils ont utilisé 545 229 tonnes de carburant, 447 343 tonnes de ciment, 127 500 tonnes d'explosifs et consommé 200 000 tonnes de nourriture.

Détourner les eaux

Média : Télévision

Émission : Découverte

Date de diffusion : 3 mars 1991

Invité(s) : Robert Bourassa, Billy Diamond

Ressource(s) : Pierre Maisonneuve

Durée : 5 min 34 s

Dernière modification :
6 mars 2007


Fin de la liste
    etoile etoile etoile etoile etoile
  • Évaluez
  • Partagez ce clip
  • Citez ce clip




clips précédents
Activez le Javascript sur votre navigateur...
clips suivants
20 clips dans ce dossier . page
Découvrez aussi
Développer les ressources hydro-électriques
Radio
24 min 28 s
Aménager les bassins hydrauliques de la baie James n'est pas une mince affaire.
LG2 : l'oeuvre du génie humain
Télévision
3 min 46 s
Pierre Maisonneuve explique la spécificité de la construction d'un barrage à la baie James.