Aller au menu Plan du site
  • Taille normale
  • Taille moyenne
  • Grande taille

CBC Digital Archives

Accueil · Économie et affaires · Énergie · Les sables bitumineux de l'Alberta

Les sables bitumineux de l'Alberta

Date de diffusion : 10 mars 2002

Mélange de bitume, de sable et d'argile, les sables pétrolifères sont enrobés d'une pellicule d'eau sur laquelle se dépose le bitume. Les sables bitumineux ne sont pas une source de pétrole ordinaire. On ne le pompe pas.

Après extraction et transformation des roches sablonneuses, on obtient du bitume, liquide visqueux et nauséabond, qui, une fois raffiné, produit notamment du gazole et du kérosène. Le bitume est un mélange d'hydrocarbures qui se présente sous forme liquide ou solide.

L'extraction des hydrocarbures contenus dans les sables bitumineux nécessite la mise en pratique de techniques de mines à ciel ouvert. Foreuses et camions perforent donc le sol afin d'extraire les précieuses roches... au détriment de la forêt boréale.

Les réserves de sables bitumineux en Alberta contiendraient un volume de bitume se situant entre 1,7 et 2,5 billions de barils.

La transformation des produits obtenus rejette dans l'atmosphère des gaz toxiques tels que l'anhydride sulfureux, qui est responsable de l'acidification des lacs et des forêts.

La destruction du sol implique la destruction des composants essentiels à la forêt boréale et remet sérieusement en question sa biodiversité.

Outre la pression exercée sur les diverses espèces animales, la pollution par le méthane est problématique.

Les répercussions environnementales de l'exploitation des sables bitumineux sont négatives et les dommages qu'elle cause irréversibles, tant pour la forêt boréale que pour la qualité de l'air et des réserves d'eau.

Les sables bitumineux de l'Alberta

• Aujourd'hui, les sables pétrolifères représentent environ 26 % de la production canadienne totale de pétrole brut. Selon les estimations, ils pourraient atteindre les 50 % d'ici 2005.

• Le sable contient en moyenne 11,5 % de bitume. En Alberta, la quantité de sables bitumineux extraits quotidiennement représente le volume du Stade olympique.

• La transformation des sables bitumineux nécessite une quantité d'eau très importante, équivalente à la consommation quotidienne d'une grande ville. L'exploitation du bitume incite à puiser dans les cours d'eau; elle met ainsi en péril l'irrigation du sol et conduit à l'assèchement de la nappe phréatique.

• Après transformation, les eaux usées sont chargées de métaux lourds, de solvants tels que du mercure, de l'arsenic, du méthane ou encore du benzène. Une partie est reversée dans la rivière après nettoyage; quand elles sont trop sales, elles sont déversées dans les étangs situés à proximité de l'usine et seront réutilisées pour l'extraction du bitume. Mais la pollution s'infiltre dans les sédiments et la toxicité de ces agents nocifs s'amplifie avec le temps. Jusqu'à présent, aucune étude géologique n'a été réalisée.

Les sables bitumineux de l'Alberta

Média : Télévision

Émission : Découverte

Date de diffusion : 10 mars 2002

Invité(s) : Tony Beardow, Gray Jones, Leo Paquin, Charles Pesant

Ressource(s) : Mario Masson

Durée : 15 min 17 s

Dernière modification :
16 décembre 2002


Fin de la liste
    etoile etoile etoile etoile etoile
  • Évaluez
  • Partagez ce clip
  • Citez ce clip




Découvrez aussi
Défense et illustration de l'inuktitut
Télévision
8 min 29 s
La préservation de l'inuktitut, la langue des Inuits, se trouve au cœur des préoccupations du nouveau gouvernement.
Détourner les eaux
Télévision
5 min 34 s
Deux ans après l'annonce faite par Bourassa, les travaux de harnachement de la rivière La Grande sont amorcés.