Aller au menu Plan du site
  • Taille normale
  • Taille moyenne
  • Grande taille

CBC Digital Archives

Accueil · Économie et affaires · Énergie · L'électricité nationalisée

L'électricité nationalisée

Date de diffusion : 25 avril 2003

La nationalisation officielle de l'électricité au Québec en 1963 fait d'Hydro-Québec l'une des principales entreprises énergétiques du pays. La volonté du gouvernement québécois de Jean Lesage est de mettre un terme au système de tarification en vigueur au Québec. Il suggère d'unifier les producteurs et les distributeurs privés, coopératifs et municipaux en une seule entité chargée de planifier le développement des ressources hydrauliques et d'uniformiser les tarifs dans toutes les régions du Québec. Quarante ans après la nationalisation de l'électricité, le journaliste Pierre Duchesne revient sur ses étapes marquantes.

L'idée de nationaliser l'électricité remonte aux années 1930. Elle est formulée par le Dr Philippe Hamel, scandalisé que les ressources naturelles soient exploitées par des intérêts privés. Quelques années plus tard, en 1944, le gouvernement libéral d'Adélard Godbout nationalise la Montreal Light Heat and Power et crée Hydro-Québec. Puis, le 24 mai 1945, Duplessis adopte la loi sur l'électrification rurale applicable dans toutes les régions québécoises. Mais il faut attendre la victoire des libéraux, le 14 novembre 1962, pour que la nationalisation totale de l'électricité soit faite au Québec.

L'électricité nationalisée

• La loi adoptée le 14 avril 1944, sous le gouvernement Godbout, crée la Commission hydroélectrique du Québec, ou Hydro-Québec. La société d'État a le mandat de « fournir l'énergie aux municipalités, aux entreprises industrielles ou commerciales et aux citoyens de cette province aux taux les plus bas compatibles avec une saine administration financière ».

• Avant la nationalisation, onze grandes entreprises se partagent le marché de l'électricité : la Shawinigan Water and Power, la Québec Power, la Southern Canada Power, la Saint-Maurice Power, la Gatineau Power, la Compagnie de pouvoir du Bas-Saint-Laurent, la Compagnie électrique du Saguenay, la Northern Québec Power, la Compagnie électrique de Mont-Laurier, la Compagnie électrique de Ferme-Neuve et la Compagnie de pouvoir de La Sarre. Les compagnies sont nationalisées le 28 décembre 1962 par la Commission hydroélectrique du Québec, un mois après la réélection du gouvernement Lesage.

• En Ontario, le gouvernement a nationalisé son réseau électrique en 1907.

• René Lévesque est ministre des Ressources naturelles dans le gouvernement Jean Lesage. Convaincu du bien-fondé de la nationalisation de l'électricité, il en fait l'enjeu principal de l'élection de 1962.

L'électricité nationalisée

Média : Télévision

Émission : Zone libre

Date de diffusion : 25 avril 2003

Invité(s) : Claude Alarie, Alexandre Beauvais, John Fuller, Jean-Paul Gignac, Jean Lesage, Jean-Claude Lessard, René Lévesque, Joseph McNally, Adrien Morin, Jacques Nadeau, Jacques Parizeau

Ressource(s) : Pierre Duchesne

Durée : 20 min 40 s

Images : Archives Hydro-Québec

Dernière modification :
27 juillet 2009


Fin de la liste
    etoile etoile etoile etoile etoile
  • Évaluez
  • Partagez ce clip
  • Citez ce clip




Découvrez aussi
Maîtres chez nous
Radio
12 min 56 s
22 octobre 1962
Au cours de la campagne électorale provinciale de 1962, Jean Lesage lance une phrase qui fera histoire : « Maîtres chez nous ».
La commission Parent
Télévision
11 min 53 s
En avril 1961, le vice-recteur de l'Université Laval, Mgr Alphonse-Marie Parent préside une commission d'enquête sur l'éducation.