Aller au menu Plan du site
  • Taille normale
  • Taille moyenne
  • Grande taille

CBC Digital Archives

Accueil · Économie et affaires · Énergie · L'énergie hydraulique expliquée

L'énergie hydraulique expliquée

Date de diffusion : 26 novembre 1963

Au Québec, terre de lacs et de rivières, l'eau est une richesse naturelle abondante. Consciente de ce potentiel considérable, la province a aménagé certains cours d'eau et s'est dotée d'infrastructures, les barrages, permettant de capter la force motrice de l'eau et de produire de l'électricité. Marcel Sicotte a revêtu la blouse blanche pour expliquer le fonctionnement de l'énergie hydroélectrique.

Comment fonctionne une centrale hydraulique? Accumulée dans un réservoir en amont du barrage, l'eau est conduite vers une turbine, elle-même reliée à un alternateur qui génère de l'électricité. Grâce à l'installation de la centrale hydraulique, l'énergie mécanique de l'eau est transformée en énergie électrique. La puissance d'une centrale hydroélectrique, et donc la capacité de produire cette énergie, dépend de la hauteur de chute et du débit de l'eau disponible.

L'énergie hydraulique expliquée

• L'infrastructure hydroélectrique s'est développée grâce à l'amélioration « des techniques de captation, de transformation et de transport de l'énergie », selon Claude Bellavance, auteur de « L'État, la “houille blanche” et le grand capital » (Revue d'histoire de l'Amérique française).

• Les premières installations hydroélectriques datent du début du 20e siècle et nécessitent la construction de barrages. Dans les années 1910, l'industrie hydroélectrique se développe au Québec, notamment dans le secteur des pâtes et papiers, de la métallurgie et de l'électricité.

• Après le début de la Seconde Guerre mondiale, la demande en aluminium est croissante. Au Saguenay, l'entreprise Alcan doit trouver un moyen de s'alimenter en électricité afin de répondre à ses besoins. Elle décide de reprendre un ancien projet, celui de la centrale Shipshaw, dont une partie a été réalisée : la centrale de Chute-à-Caron. Les travaux débutent en 1941. Les génératrices installées sont, à l'époque, les plus grandes jamais construites au Canada.

• Shipshaw est un terme d'origine montagnaise signifiant « caché l'eau ».

• Au Canada, la majorité de l'hydroélectricité est produite dans la moitié des provinces et territoires canadiens, dont le Québec, l'Ontario, Terre-Neuve-et-Labrador, le Manitoba, la Colombie-Britannique et le Yukon.

• Les plus grands producteurs sont des entreprises de service public telles Hydro-Québec, BC Hydro, en Colombie-Britannique, Ontario Hydro, Newfoundland and Labrador Hydro, à Terre-Neuve-et-Labrador, ainsi que Manitoba Hydro.

L'énergie hydraulique expliquée

Média : Télévision

Émission : Les Forces de la nature

Date de diffusion : 26 novembre 1963

Ressource(s) : Marcel Sicotte

Durée : 3 min 51 s

Dernière modification :
18 juillet 2005


Fin de la liste
    etoile etoile etoile etoile etoile
  • Évaluez
  • Partagez ce clip
  • Citez ce clip




Découvrez aussi
Manic 5
Télévision
29 min 25 s
Sur la rivière Manicouagan, sur la Côte-Nord québécoise, se dresse le barrage Manic-5.
L'électricité nationalisée
Télévision
20 min 40 s
Le 1er mai 1963, les compagnies privées d'électricité du Québec deviennent la propriété de l'État.