Aller au menu Plan du site
  • Taille normale
  • Taille moyenne
  • Grande taille

CBC Digital Archives

Accueil · Économie et affaires · Consommation · Bière et chocolat

Bière et chocolat

Date de diffusion : 29 mai 2002

Pour la neuvième année consécutive, Montréal vibre au rythme du houblon, du malt et de la mousse au Mondial de la bière. La gare Windsor accueille les professionnels, les amateurs et les curieux. L'évènement présente près de 250 bières issues des quatre coins du monde. L'occasion de découvrir et de goûter de nouvelles saveurs, comme la bière à l'abricot de la brasserie McAuslan, et d'oser de curieux mariages, comme la bière et du chocolat, au plus grand étonnement du journaliste Raymond St-Pierre.

Chaque année, de nouvelles variétés de bières, souvent saisonnières, sont proposées aux consommateurs. En 2002, ils étaient 60 000 à s'être déplacés au Mondial de la bière pour découvrir les nouveautés brassicoles. Céréales, fruits, épices sont ajoutés à la recette originale pour varier les plaisirs. Cette année-là, c'est la pomme qui a retenu l'attention de la brasserie Unibroue. En réponse à l'intérêt des Québécois pour les nouvelles bières, la brasserie propose une « Éphémère » à la pomme, comme le précise William Seery.

Bière et chocolat

• Fondée en 1991 à partir de la micro-brasserie Massawippi, la première brasserie artisanale au Québec, Unibroue brasse en mars 1992 sa première bière : la Blanche de Chambly. André Dion, homme d'affaires et amateur de bière, s'associe à un ingénieur brassicole belge, Gino Vantieghem. Ensemble ils élaborent des bières de type belge, c'est-à-dire des bières refermentées en bouteilles.

• Par ailleurs, la notoriété de l'artiste québécois Robert Charlebois associé à la micro-brasserie est un atout promotionnel judicieux pour les bières d'Unibroue, dénommées aussi « les bières de Charlebois ».

• En 1995, les bières de la brasserie Unibroue se classent parmi les meilleures au monde. La Blanche de Chambly remporte, en 1996, le prix international de la meilleure bière blanche du monde, distinction décernée par le Beverage Testing Institute de Chicago.

• Le 20 avril 2004, Unibroue, la plus grande micro-brasserie québécoise, brasseuse entre autres de la Maudite, de la Blanche de Chambly, de la U, de la Fin du monde, est vendue à la brasserie ontarienne Sleeman Brewery pour la somme de 36,5 millions de dollars

• Robert Charlebois précise, dans Le Devoir du 21 avril 2004, que sa « vocation, c'était d'apporter du fun et de la poésie dans la bière au Québec et de faire découvrir aux Québécois d'autres sortes de bière. »

• L'artiste a même appelé l'un de ses spectacles La Maudite Tournée, afin de faire connaître les bières Unibroue.

Après la vente d'Unibroue, il a déclaré, au quotidien Le Soleil, s'être acheté une guitare Gretch et avoir cessé de boire.

Bière et chocolat

Média : Télévision

Émission : Montréal ce soir

Date de diffusion : 29 mai 2002

Invité(s) : Vincent Blais, William Seery

Ressource(s) : Raymond Saint-Pierre

Durée : 3 min 32 s

Dernière modification :
23 juin 2004


Fin de la liste
    etoile etoile etoile etoile etoile
  • Évaluez
  • Partagez ce clip
  • Citez ce clip




Découvrez aussi
Gabi Drouin parcourt la route des vins
Télévision
17 min 23 s
En 1989, Gabi Drouin présente un reportage sur les viticulteurs du sud-ouest du Québec à l'émission la Semaine verte.
Du champ au verre
Télévision
8 min 24 s
Blonde, rousse, noire, artisanale ou industrielle, la recette de base est toujours la même!