Aller au menu Plan du site
  • Taille normale
  • Taille moyenne
  • Grande taille

CBC Digital Archives

Accueil · Économie et affaires · Consommation · Les vignes de la vallée de l'Okanagan

Les vignes de la vallée de l'Okanagan

Date de diffusion : 21 décembre 1997

Dotée d'un climat continental frais, la province occidentale du Canada peut se vanter de produire du vin de qualité depuis quelques années. En effet, jusqu'à la fin des années 1980, l'effort était centré sur la productivité maximale des vignobles. Seul le rendement comptait.

Mais, très vite, l'arrivée sur le marché de concurrents étrangers et l'abolition des barrières tarifaires protectionnistes rendent nécessaire un changement de cap de l'industrie vinicole.

Les vinificateurs prennent conscience de la nécessité d'améliorer la qualité de leur vin, comme l'explique Harry McWatters, président de Sumac Ridge.

Le virage est amorcé lorsque les deux tiers des vignes hybrides de Colombie-Britannique sont arrachées, en 1988. Ce programme est financé par le gouvernement fédéral afin de sauver l'industrie en déroute. On substitue aux vignes déracinées des cépages européens de l'espèce Vitis vinifera, dont les plus renommés sont le chardonnay, le riesling, le pinot blanc, le merlot ou encore le cabernet franc.

La vallée de l'Okanagan, située à la même latitude que la vallée du Rhin, en Allemagne, et que la Champagne, en France, retrouve vite le même niveau de production.

À l'instar de la France, où le label appellation d'origine contrôlée AOC permet d'assurer un contrôle qualitatif du vin, le programme Vintners Quality Alliance (VQA) du British Columbia Wine Institute entre en vigueur en 1990.

Mais, comme le mentionne Robert Combret, un vigneron français installé dans la région, le VQA ne garantit aucunement l'origine du produit. De plus, aucune norme concernant le rendement ou le taux d'alcool contenu n'est spécifiée.

Les vignes de la vallée de l'Okanagan

• La partie sud de la Colombie-Britannique est une région variée composée de trois régions principales : l'Okanagan, le Kootenay et les Rocheuses.

• La vallée de l'Okanagan s'étire sur 130 km, du lac Osoyoos jusqu'à la pointe nord du lac Okanagan. Elle est l'une des régions les plus fertiles d'Amérique du Nord. Les vignobles et vergers y sont plantés dans un paysage semi-aride.

• Le premier colonisateur blanc qui s'installe dans la vallée de l'Okanagan, en 1859, est le père Charles Pandosy, oblat de Marie Immaculée. C'est lui qui fit venir les premiers pommiers et pieds de vignes de France, son pays natal.

• Le vignoble Inkameep Vineyards Limited, situé dans la vallée de l'Okanagan, en Colombie-Britannique, est exploité depuis plus de trente ans.

• L'entreprise est gérée par un conseil d'administration formé de membres de la Première nation d'Osoyoos.

• Les cépages hybrides sont interdits depuis très longtemps en Europe, alors que la VQA accepte le vin conçu à partir de ces plants.

• Les vins des régions fraîches, tel le Canada, ont un taux d'acidité plus élevé et sont très aromatiques.

• Alors qu'en 1995 les vignobles ontariens et britanno-colombiens couvraient 5000 hectares, en 2003 ils couvrent le double de cette surface.

Les vignes de la vallée de l'Okanagan

Média : Télévision

Émission : La Semaine verte

Date de diffusion : 21 décembre 1997

Invité(s) : Christine Coletta, Robert Combret, Christine Leroux, Harry McWatters, John Sims

Ressource(s) : Benoît Giasson

Durée : 12 min 27 s

Dernière modification :
1er septembre 2004


Fin de la liste
    etoile etoile etoile etoile etoile
  • Évaluez
  • Partagez ce clip
  • Citez ce clip




Découvrez aussi
Écocertification en Colombie-Britannique
Télévision
13 min 27 s
Depuis quelques années, il existe des organismes de certification d'une bonne gestion forestière. Et il y a un marché pour le bois « écolo ».
95 % de coupes à blanc!
Télévision
6 min 51 s
Le journaliste Michel Samson fait le point sur le problème de l'abolition des concessions forestières.