Aller au menu Plan du site
  • Taille normale
  • Taille moyenne
  • Grande taille

CBC Digital Archives

Accueil · Économie et affaires · Agriculture · Le bonheur est-il dans le pré?

Le bonheur est-il dans le pré?

Date de diffusion : 6 avril 2004

Au Québec, le nombre de célibataires semble en proportion plus important chez les agriculteurs que dans le reste de la population. Curieuse d'en savoir plus sur ce phénomène, la journaliste Pascale Turbide a rencontré trois fermiers célibataires à la recherche d'une conjointe : Jérôme Lagrange, 23 ans, Yves Laurencelle, 31 ans, et Simon Lavergne, 22 ans. Diffusé en 2004 à l'émission Enjeux, son reportage (Voir le site d'Enjeux) laisse croire qu'à notre époque peu de femmes sont intéressées par les conditions de vie de la ferme.

En 1971, seulement 12 % des agriculteurs québécois âgés de 18 à 35 ans sont célibataires. En 2001, ce taux passe à 35 % : plus de 6505 jeunes fermiers dirigent seuls leur entreprise. Les longues heures de travail des agriculteurs semblent rebuter nombre d'aspirantes à la vie rurale.

Mais certaines femmes productrices, comme Sonia Delude, ont trouvé une solution à ce problème. Elles recourent à de la main-d'œuvre extérieure afin d'alléger leurs tâches à la ferme et consacrer ainsi plus de temps à leur famille.

En 1980, l'Union des producteurs agricoles (UPA) reconnaît le rôle de premier plan joué par la femme à la ferme. Dans les années 1970, l'Association des femmes collaboratrices s'était battue pour que les agricultrices obtiennent un statut officiel dans l'entreprise familiale. La majorité des fermières se spécialisaient alors dans la comptabilité, le nettoyage de la laiterie et le soin des animaux, en plus de remplir les tâches domestiques.

En 2004, la femme devient souvent un partenaire économique dans l'acquisition d'une ferme.

Le bonheur est-il dans le pré?

• La main-d'œuvre salariée est de plus en plus commune sur les fermes. Souvent, plusieurs agriculteurs se partagent les services d'un ouvrier itinérant. (Voir le clip Ouvrier agricole, perle rare.)

• L'ouvrier agricole doit avoir une véritable vocation, car d'autres secteurs comme l'industrie forestière ou l'assemblage d'automobiles offrent de meilleurs salaires.

La Terre de chez nous informe le milieu rural des actualités agricoles au Québec. Paru pour la première fois le 6 mars 1929, cet hebdomadaire est désormais édité par l'Union des producteurs agricoles.

• Le site Web Agrirencontre.com offre un service d'annonces matrimoniales en ligne qui permet aux agriculteurs de trouver l'âme sœur.

• Le Québec comptait 38 000 producteurs agricoles en 1971, il lui en reste moins de 8000 en 2005.

• Les deux plus importants secteurs de production au Québec sont l'industrie laitière et les grandes cultures végétales.

• L'acériculture est l'un des secteurs agricoles les plus rentables, car la province est le principal exportateur des produits de l'érable au monde.

Le bonheur est-il dans le pré?

Média : Télévision

Émission : Enjeux

Date de diffusion : 6 avril 2004

Invité(s) : Sonia Delude, Jérome Lagrange, Rénald Lagrange, Gina Lamontagne, Yves Laurencelle, Simon Lavergne, Alain Lavergne, Rosaline Ledoux, Richard Lemay, Christiane Perras, Gaetane Roy

Ressource(s) : Alain Gravel, Pascale Turbide

Durée : 20 min 39 s

Dernière modification :
16 février 2009


Fin de la liste
    etoile etoile etoile etoile etoile
  • Évaluez
  • Partagez ce clip
  • Citez ce clip




Découvrez aussi
Dans le ventre de la procréation assistée
Télévision
18 min 28 s
1991. Les techniques de reproduction sont en pleine effervescence. Mais quelles en sont les conséquences?
Briser la chaîne de la violence
Télévision
6 min 06 s
L'héritage de violence qui habite les anciens pensionnaires se transmet de génération en génération.