Aller au menu Plan du site
  • Taille normale
  • Taille moyenne
  • Grande taille

CBC Digital Archives

Accueil · Économie et affaires · Agriculture · Une mégaferme laitière

Une mégaferme laitière

Date de diffusion : 15 décembre 2002

En 2002, Gilles Gauthier exploite la deuxième ferme laitière en importance au Québec à Saint-Léonard-d'Aston, dans la région des Bois-Francs. Avec l'aide de plusieurs ouvriers, il conduit un troupeau de 1000 têtes, dont 200 veaux. Sa femme, Nicole, s'occupe de la comptabilité de l'entreprise et gère les ressources humaines.

Le journaliste Eddy Verbeeck s'est intéressé au travail de cet exploitant agricole ambitieux. Dans ce reportage, le fermier explique les rouages de sa mégaferme laitière, qui doit être gérée comme une PME.

Les mégafermes comme celle de Saint-Léonard-d'Aston obligent à une nouvelle répartition du travail. L'entretien des bâtiments et la distribution de nourriture aux animaux sont confiés à des ouvriers agricoles. La ferme a son vétérinaire attitré, chargé du soin des bêtes.

Chef d'entreprise efficace, Gilles Gauthier utilise de nouvelles technologies pour accomplir de nombreuses corvées, comme la traite du lait ou la récolte du fourrage. Inspiré par les mégafermes américaines, il souhaite continuer à investir pour accroître sa production qui se chiffre, en 2002, à 10 500 litres de lait par jour.

Les agriculteurs qui visent à vendre leurs produits à l'extérieur de la province, sur les marchés nationaux ou internationaux, doivent adapter leurs productions à des normes assez strictes. Pour obtenir un rendement supérieur à moindre coût, les fermiers doivent investir dans la modernisation de leurs équipements, élargir l'espace cultivable de leur terre ou bien agrandir leur cheptel.

En raison du niveau d'investissement exigé par la production de masse, plusieurs agriculteurs décident de se spécialiser dans un seul type de culture ou d'élevage.

Une mégaferme laitière

• Pour arriver à produire 4000 hectolitres de lait en une année, 10 producteurs et 200 vaches étaient nécessaires dans les années 1950. En 1995, un seul agriculteur est capable de produire cette quantité avec moins de 50 vaches. Le croisement entre les meilleures bêtes et une nutrition de qualité expliquent cette hausse de la production.

• Les fermes laitières de même que les élevages de porc et de volailles se trouvent parmi les entreprises agricoles les plus lucratives au Canada.

• En 1999, le Canada compte 23 000 producteurs laitiers. Plus de 30 millions d'hectolitres de lait par année sont vendus. En comparaison, les États-Unis produisent annuellement 27 millions d'hectolitres de lait.

• Les producteurs laitiers américains qui désirent vendre du lait au Canada doivent payer une taxe de 350 % à la frontière.

• De 1951 à 1996, la superficie moyenne d'une ferme canadienne a plus que doublé, passant de 113 ha à 246 ha. Dans la même période, le nombre de fermes recensées par Statistique Canada passe de 623 000 à 276 000.

• Selon les données de Statistique Canada, les mégafermes sont plutôt rares. En 1996, les 442 plus grandes fermes canadiennes sont concentrées surtout en Ontario, au Québec et dans les Prairies.

Une mégaferme laitière

Média : Télévision

Émission : La Semaine verte

Date de diffusion : 15 décembre 2002

Invité(s) : René Bergeron, Gilles Gauthier, Nicole Gauthier

Ressource(s) : Eddy Verbeeck, Errol Duchaine

Durée : 7 min 04 s

Dernière modification :
20 septembre 2005


Fin de la liste
    etoile etoile etoile etoile etoile
  • Évaluez
  • Partagez ce clip
  • Citez ce clip




Découvrez aussi
Écocertification en Colombie-Britannique
Télévision
13 min 27 s
Depuis quelques années, il existe des organismes de certification d'une bonne gestion forestière. Et il y a un marché pour le bois « écolo ».
95 % de coupes à blanc!
Télévision
6 min 51 s
Le journaliste Michel Samson fait le point sur le problème de l'abolition des concessions forestières.