Aller au menu Plan du site
  • Taille normale
  • Taille moyenne
  • Grande taille

CBC Digital Archives

Accueil · Économie et affaires · Agriculture · Unir les petits producteurs

Unir les petits producteurs

Date de diffusion : 3 décembre 2001

Depuis 2001, l'Union paysanne privilégie « une agriculture durable, plus respectueuse de la nature, avec des fermes à dimension plus humaine ». Ce syndicat agricole québécois se veut une alternative à l'Union des producteurs agricoles (UPA), jugée trop favorable aux grosses entreprises polluantes. Au départ, environ 1000 petits producteurs et citadins solidaires de la cause se joignent à l'organisation.

Le 3 décembre 2001, une équipe de l'émission D'un soleil à l'autre assiste au congrès de fondation de l'Union paysanne, à Saint-Germain-de-Kamouraska, dans le Bas-Saint-Laurent.

En quelques décennies, l'UPA a édifié pour les agriculteurs québécois un système de développement unique et de défense de leurs intérêts. L'organisation contrôle la mise en marché d'une grande partie de la production agricole. Depuis les années 1990, l'UPA se met au diapason de la mondialisation et encourage une plus grande productivité.

Pour sa part, l'Union paysanne souhaite rendre les petits fermiers solidaires pour qu'ils puissent survivre à la mondialisation de l'économie. L'Union paysanne encourage une meilleure répartition des subventions gouvernementales entre les petites et les grosses entreprises.

L'un des buts avoués de l'Union paysanne, qui s'inspire ainsi de groupes bien implantés en Europe, est de faciliter la production d'aliments biologiques. Elle souhaite une réduction de l'usage des pesticides et des engrais de synthèse. Les fermes d'élevage bio membres de l'Union n'utilisent pas d'hormones de croissance et évitent de loger leurs animaux comme dans des camps de concentration.

L'Union paysanne encourage la production biologique autosuffisante et ne met pas l'accent sur l'exportation.

Unir les petits producteurs

• En 2001, plus de 4000 fermes au Québec sont jugées trop petites pour être reconnues par l'Union des producteurs agricoles. Ce sont des exploitations qui ont rapporté moins de 5 000 $ au cours de l'année.

• Radio-Canada diffuse D'un soleil à l'autre, une émission d'information sur le monde rural, depuis septembre 1971. (Voir notre classique D'un soleil à l'autre.)

• En 2000, au Québec, 48 fermes biologiques fournissent à 4700 personnes des paniers composés de fruits et de légumes. L'organisme Équiterre coordonne cette nouvelle pratique. Les consommateurs achètent à l'avance une part des récoltes d'un agriculteur et vont chercher dans différents points de chute leurs paniers d'aliments. (Voir le clip Les fermiers de famille.)

• Roméo Bouchard préside l'Union paysanne de décembre 2001 au printemps 2004. Il est aussi l'auteur du livre Plaidoyer pour une agriculture paysanne, publié en 2002 aux Éditions Écosociété.

• Le National Farmers Union (NFU), le pendant canadien-anglais de l'Union paysanne, représente les petites et moyennes fermes, sans toutefois être incorporé sous la loi syndicale. L'organisme a son siège social en Saskatchewan.

Unir les petits producteurs

Média : Radio

Émission : D'un soleil à l'autre

Date de diffusion : 3 décembre 2001

Invité(s) : Jacques Blais, Roméo Bouchard, Helen Forsey, Maxime Laplante, Antonio Onorati

Ressource(s) : Maxime Coutié, Lionel Levac

Durée : 27 min 05 s

Dernière modification :
20 septembre 2005


Fin de la liste
    etoile etoile etoile etoile etoile
  • Évaluez
  • Partagez ce clip
  • Citez ce clip




Découvrez aussi
Autour d'une citrouille
Radio
7 min 34 s
La citrouille est un des éléments centraux de la fête de l'Halloween. Après l'avoir creusée, on s'en régale.
L'inventaire des forêts du Québec
Radio
6 min 14 s
André Bouchard, biologiste au ministère des Ressources naturelles participe à l'inventaire des forêts patrimoniales du Québec.