Aller au menu Plan du site
  • Taille normale
  • Taille moyenne
  • Grande taille

CBC Digital Archives

Accueil · Économie et affaires · Affaires · Hollinger vend ses titres

Hollinger vend ses titres

Date de diffusion : 10 novembre 2000

En avril 2000, dans un geste inattendu, Hollinger annonce son intention de se départir de la plupart de ses journaux canadiens. La plus grande transaction de l'histoire des médias au Canada s'annonce.

Une occasion en or s'offre à Gesca de prendre sa revanche. En novembre 2000, la filiale de Power Corporation achète Unimédia. Elle détient maintenant sept quotidiens québécois de langue française. Ses seuls concurrents sont Québécor et un indépendant, Le Devoir. Guy Crevier se fait rassurant : la diversité de l'information sera maintenue.

De son côté, CanWest, déjà propriétaire du réseau de télévision Global, acquiert 234 publications du groupe Hollinger pour la coquette somme de 3,5 milliards de dollars. Izzy Asper devient le nouveau magnat de la presse canadienne. En février 2000, Thomson avait mis aux enchères tous ses journaux canadiens et américains, à l'exception du Globe and Mail.

À Québec, une commission de la culture chargée d'étudier l'impact des récentes transactions dans le monde des médias voit le jour au printemps 2001. Quatorze recommandations émanent de ses travaux, visant à juguler les effets de la concentration, mais aussi de la propriété croisée.

Honnie par les uns, louée par les autres il y a trente ans, la concentration a fait son chemin jusqu'à devenir un incontournable, encore contesté, qui façonne et remodèle sans cesse la paysage médiatique canadien. Et désormais, il faudra aussi compter avec la convergence.

Hollinger vend ses titres

• L'acquisition d'Unimédia place Gesca dans une situation de monopole dans cinq villes, soit Chicoutimi, Hull, Sherbrooke, Trois-Rivières et Granby. Ensemble, Power Corporation et Québécor détiennent 97 % du tirage des quotidiens de langue française en 2001.

• Le nouveau baron de la presse canadienne, Israel Harold Asper, communément appelé Izzy, est né au Manitoba en 1932. Avocat de formation, il se lance en politique dans les années 1970, à la tête du Parti libéral manitobain. Vite insatisfait, il se tourne vers la télévision et acquiert le réseau ontarien Global TV. Depuis, Asper a étendu son empire dans tout le Canada ainsi qu'en Nouvelle-Zélande, en Australie, en Angleterre et en Irlande.

Hollinger vend ses titres

Média : Télévision

Émission : Téléjournal

Date de diffusion : 10 novembre 2000

Invité(s) : Guy Crevier, Monique Giguère, Pierre Jury, Bernard Landry, Michel Roy

Ressource(s) : Gilles Morin

Durée : 1 min 48 s

Dernière modification :
19 juin 2003


Fin de la liste
    etoile etoile etoile etoile etoile
  • Évaluez
  • Partagez ce clip
  • Citez ce clip




Découvrez aussi
L'effet Conrad Black
Télévision
8 min 48 s
En 1996, Conrad Black devient le plus important magnat de la presse au Canada. Ses méthodes de gestion n'indiffèrent personne.
Des hebdos... indépendants
Télévision
7 min 43 s
Les hebdomadaires indépendants résistent tant bien que mal à la pression du marché et des géants. Mais pour combien de temps encore?