Aller au menu Plan du site
  • Taille normale
  • Taille moyenne
  • Grande taille

CBC Digital Archives

Accueil · Économie et affaires · Affaires · Des hebdos... indépendants

Des hebdos... indépendants

Date de diffusion : 4 mars 2001

En 1999, près de 60 % des hebdomadaires canadiens appartiennent encore à des indépendants. La situation varie cependant de façon considérable d'une province à l'autre. Le Québec et la Colombie-Britannique affichent un taux de concentration beaucoup plus élevé que les autres provinces. Dans ce contexte, combien de temps la presse hebdomadaire indépendante survivra-t-elle encore? À en croire Renel Bouchard, directeur général du Canada français, il y aura toujours de la place pour un tel marché.

Comme dans la la presse quotidienne, la concentration dans le domaine des hebdomadaires s'est accrue au cours des trente dernières années. Le marché des hebdos ne se veut pas aussi lucratif que par le passé. Le coût du papier journal, le remplacement d'équipements devenus désuets, un marché publicitaire compétitif, la gratuité de la majorité des hebdomadaires, sont autant de contraintes économiques qui poussent les indépendants à vendre aux groupes de presse, qui sont souvent les seuls prêts à investir dans une telle entreprise.

Des hebdos... indépendants

• L'intégration à des groupes de presse apporte des avantages indéniables. Toutefois, comme dans le cas de la presse quotidienne, les risques d'uniformisation s'en trouvent accrus. Le groupe québécois Transcontinental, par exemple, impose en 2000 une facture graphique unique à l'ensemble de ses hebdos, censés refléter la couleur locale des régions qu'ils desservent... Transcontinental et Québécor détiennent à eux seuls près de 60 % du marché des hebdomadaires au Québec.

• David Black, de la Colombie-Britannique, détient le titre de roi de la presse hebdomadaire au Canada en 2000. Son groupe, Black Press, contrôle alors 60 hebdos dans la province. Black a notamment fait sa fortune en achetant les hebdos indépendants qu'il imprime. À l'inverse de plusieurs propriétaires, il accorde beaucoup d'importance au contenu, seule garantie selon lui d'un tirage plus élevé. Ses journaux récoltent d'ailleurs en 1997 près du quart des prix décernés par la Canadian Community Newspapers Association.

• Quant aux quotidiens indépendants, ils représentent 40%  du marché du côté anglophone en 1970, et 50 % du côté francophone. Trente ans plus tard, il ne reste plus que cinq quotidiens indépendants au pays, deux de langue française et trois de langue anglaise.

Des hebdos... indépendants

Média : Télévision

Émission : Médias

Date de diffusion : 4 mars 2001

Invité(s) : Renel Bouchard, Pierre Légaré, Gilles Lévesque, Maurice Lussier, Marc-Olivier Trépanier

Ressource(s) : Line Pagé

Durée : 7 min 43 s

Dernière modification :
19 juin 2003


Fin de la liste
    etoile etoile etoile etoile etoile
  • Évaluez
  • Partagez ce clip
  • Citez ce clip




Découvrez aussi
L'effet Conrad Black
Télévision
8 min 48 s
En 1996, Conrad Black devient le plus important magnat de la presse au Canada. Ses méthodes de gestion n'indiffèrent personne.
<i>La Presse</i> est à vendre
Radio
6 min 56 s
C'est au Québec que les premiers débats sur la concentration de la presse voient le jour au milieu des années 1960.