Aller au menu Plan du site
  • Taille normale
  • Taille moyenne
  • Grande taille

CBC Digital Archives

Accueil · Économie et affaires · Accords commerciaux · Le Pacte de l'automobile : en route vers le libre-échange!

Période : 1965 - 2002

Le Pacte de l'automobile : en route vers le libre-échange!

Accord conclu entre le Canada et les États-Unis en 1965, le Pacte de l'automobile jette les bases d'un marché continental nord-américain de l'automobile. Ce dernier est exempt de taxe et de barrière douanière sur les véhicules. Il propulse l'industrie canadienne de l'automobile et ouvre la voie vers la libéralisation des échanges commerciaux canado-américains.

icone_tv
9 clips télé
icone_micro
6 clips radio

Emprise des États-Unis sur l'industrie automobile

Date de diffusion : 30 mars 1965

Au lendemain de la Première Guerre mondiale, l'industrie canadienne de l'automobile connaît un remarquable essor mais demeure toutefois sous le contrôle des filiales américaines, comme l'explique l'économiste Henry Mhun. En 1923, le Canada se place au second rang derrière les États-Unis dont l'industrie est florissante.

A cette époque, la production automobile canadienne représente environ 8 % du marché nord-américain, soit moitié moins que ce qu'elle représente aujourd'hui. Prix élevés et production inefficace caractérisent assez bien le secteur de l'automobile avant la ratification en 1965 de l'accord canado-américain. La faiblesse canadienne réside dans la fabrication des pièces détachées qui proviennent pour une large part des États-Unis.

En 1964, le déficit canadien s'élève à 500 millions de dollars envers son voisin du sud. En outre, le Canada est relativement peu industrialisé, la main-d'œuvre qualifiée se fait rare et les investisseurs sont encore trop frileux. Produire des voitures à un prix rentable est donc plus difficile qu'aux États-Unis où « l'effet de masse se répercute sur le prix de revient », comme l'explique M. Mhun.

Emprise des États-Unis sur l'industrie automobile

• En 1965, le Canada est le deuxième pays motorisé après les États-Unis avec une voiture pour trois habitants et six millions de véhicules en circulation.

• Concentrée en Ontario, la production canadienne est répartie entre sept compagnies : Volvo, International Harvester, Studbaker, General Motors, Chrysler, Ford Canada et American Motors.

• C'est à Walkerville, près de Windsor, dans le sud de l'Ontario que sont produites pour la première fois des automobiles à grande échelle au Canada. 117 Ford modèle « C » sortent des usines de la Walkerville Wagon Works.

• La vraie « motor city » en Amérique du Nord est Détroit, dans le Michigan, où sont installées les usines des quatre grands constructeurs automobiles : General Motors, Ford, Chrysler et American Motors.

Emprise des États-Unis sur l'industrie automobile

Média : Télévision

Émission : Intérêt et Principal

Date de diffusion : 30 mars 1965

Invité(s) : Henry Mhun

Ressource(s) : Jacques Hébert

Durée : 8 min 58 s

Dernière modification :
10 avril 2008


Fin de la liste
    etoile etoile etoile etoile etoile
  • Évaluez
  • Partagez ce clip
  • Citez ce clip




clips précédents
Activez le Javascript sur votre navigateur...
clips suivants
15 clips dans ce dossier . page
Découvrez aussi
Le Sommet des Irlandais
Télévision
10 min 11 s
18 mars 1985
Le « Shamrock Summit », le premier sommet entre Brian Mulroney et Ronald Reagan, se termine dans une franche amitié canado-américaine.
La mauvaise nouvelle GM
Télévision
3 min 12 s
25 septembre 2001
General Motors du Canada annonce la fermeture définitive de son usine de Boisbriand, au nord de Montréal.
Hyperlien

Dossier des archives de CBC sur le même sujet

Partenaires du programme Culture canadienne en ligne