Aller au menu Plan du site
  • Taille normale
  • Taille moyenne
  • Grande taille

CBC Digital Archives

Accueil · Économie et affaires · Accords commerciaux · À qui profitent les droits compensateurs?

À qui profitent les droits compensateurs?

Date de diffusion : 2 mars 2003

Alourdi d'une taxe qui le rend moins compétitif sur le marché, le bois canadien a enregistré un net recul de ses exportations au profit de nouveaux joueurs.

Le bois européen a profité de la brèche creusée pour s'y infiltrer et inonder le marché américain. L'abondance de l'offre a fait littéralement chuter les prix. Les prix du bois d'œuvre ont donc atteint leur plus bas niveau depuis 10 ans.

Le Canada dispose d'alliés à Washington. L'imposition d'une surtaxe à l'importation du bois canadien se répercute sur le coût des maisons, ce qui mécontente les consommateurs et les constructeurs américains. En 2002, la part de marché du bois québécois a reculé de 12,5 %.

Sur les 291 usines de sciage québécoises de taille importante, 79 ont dû fermer leurs scieries temporairement et 40 ont mis la clef sous la porte. La situation est critique pour les scieries dont les activités sont intégrées aux papetières et surtout pour les petits producteurs indépendants.

Au-delà des questions de droits de coupe, du libre-échange et des quotas d'exportation, travailleurs forestiers, environnementalistes ou propriétaires de compagnies forestières pensent que le conflit du bois d'œuvre va permettre de restructurer l'ensemble de l'industrie.

Assistera-t-on à une mondialisation de l'industrie où le marché sera dominé par un cartel international du bois, tel l'OPEP pour le pétrole, où seuls quelques grands joueurs, les multinationales, dicteront le prix du bois? Ce qui signifierait l'instauration d'un monopole et la fin de la concurrence et des prix abordables pour le consommateur, en même temps que la disparition des mesures de contrôle permettant de freiner l'exploitation.

À qui profitent les droits compensateurs?

• Le plan d'aide du gouvernement fédéral canadien pour l'année 2002 est doté d'un budget de 246,5 millions de dollars. Il vise à soutenir les travailleurs mis à pied et les diverses communautés affectées par les sanctions commerciales américaines sur les exportations de bois d'œuvre canadien.

• Un droit antidumping est une surtaxe sur le produit fini. Le gouvernement américain en a imposé une au Canada car les scieries canadiennes sont accusées de vendre à perte.

• Un droit compensateur est un droit spécial imposé afin de protéger une industrie contre le tort causé par des importations subventionnées.

• Depuis dix ans, le Canada a doublé sa production forestière.

• Le Canada compte 1167 scieries, selon le recensement dressé par le ministère des Ressources naturelles pour l'année 2001.

• En 2002, le secteur forestier faisait travailler directement 361 300 Canadiens, en y greffant les emplois indirects générés, cela représente environ 1 canadien sur 15.

À qui profitent les droits compensateurs?

Média : Télévision

Émission : La Semaine verte

Date de diffusion : 2 mars 2003

Invité(s) : Bruno Del Degan, Jacques Gauvin, Luc Palmer

Ressource(s) : Eddy Verbeeck

Durée : 6 min 39 s

Dernière modification :
28 novembre 2005


Fin de la liste
    etoile etoile etoile etoile etoile
  • Évaluez
  • Partagez ce clip
  • Citez ce clip




Découvrez aussi
Écocertification en Colombie-Britannique
Télévision
13 min 27 s
Depuis quelques années, il existe des organismes de certification d'une bonne gestion forestière. Et il y a un marché pour le bois « écolo ».
95 % de coupes à blanc!
Télévision
6 min 51 s
Le journaliste Michel Samson fait le point sur le problème de l'abolition des concessions forestières.