Aller au menu Plan du site
  • Taille normale
  • Taille moyenne
  • Grande taille

CBC Digital Archives

Accueil · Société · Famille · Dans le ventre de la procréation assistée

Dans le ventre de la procréation assistée

Date de diffusion : 9 janvier 1991

Les techniques de reproduction ne se limitent pas qu'à l'insémination artificielle et la fécondation in vitro. Transfert d'embryons dans les trompes de Fallope plutôt que dans l'utérus, transfert et rencontre des spermatozoïdes et des ovules dans les trompes plutôt qu'en laboratoire, embryons rendus possibles grâce aux dons d'ovules, etc. Des acronymes énigmatiques désignent la plupart de ces méthodes : GIFT, TV-TEST, TV-ZIFT, ITI et autres. Mais pour s'y retrouver, comme le suggère la journaliste Alexandra Szacka, mieux vaut consulter son médecin!

Pour rendre la FIV plus performante, il fallait défier la nature. On administre donc aux femmes des traitements hormonaux favorisant la stimulation ovarienne. L'ovulation naturelle est presque imprévisible. L'ovulation stimulée est désormais programmable et permet la production et le prélèvement de plus d'un ovule. Pour augmenter le taux de réussite des grossesses menées à terme, on transfère trois ou quatre embryons à la fois dans la cavité utérine. Un des risques inhérents à cette pratique est celui de la grossesse multiple.

L'hyperstimulation ovarienne permet, en définitive, la création d'embryons surnuméraires qui seront congelés. En cas d'échec lors de la réimplantation d'embryons frais, la femme pourra avoir accès à d'autres embryons sans devoir revivre chaque fois la lourdeur des traitements hormonaux.

Les détracteurs de cette technique affirment qu'elle se pratique au détriment de la santé des femmes et des enfants à naître. Selon eux, elle profite davantage aux cliniques, pour qui un taux de succès égale rentabilité.

Ses possibles effets secondaires sont nombreux : avortement spontané, perte de poids, vertiges, vomissements, kystes et cancer ovarien, grossesses ectopiques. Quant aux enfants, on ignore encore les effets des médicaments stimulateurs de fertilité sur leur santé. Ceux qui sont issus de grossesses multiples peuvent être prématurés et souffrir d'insuffisance pondérale à la naissance.

Dans le ventre de la procréation assistée

• Au Canada, le recours aux techniques de reproduction assistées a entraîné une forte augmentation des grossesses multiples au cours des deux dernières décennies. Selon des estimations récentes, 35 % des couples feraient face à ce phénomène. En l'absence d'une législation pertinente, les autorités médicales recommandent de réduire le nombre d'embryons réimplantés. Mais dans les faits, selon des propos du chercheur Raymond Lambert tenus en 2002, les cliniques ont peu modifié leur pratique.

• Le don d'ovules est moins fréquent que le don de sperme. Le sperme peut être préservé grâce à la congélation. Les ovules, plus fragiles, résistent mal au froid. Ils doivent être utilisés sitôt prélevés, ce qui nécessite la synchronisation des cycles féminins de la donneuse et de la receveuse. De plus, la donneuse doit se soumettre aux traitements habituellement requis lors de la FIV : stimulation ovarienne, ponction des ovules, etc.

• Près de 1500 bébés naissent chaque année au Canada grâce à la fécondation in vitro.

• L'Australie connaît deux premières mondiales en 1984 : la première grossesse résultant d'un don d'ovule et la naissance de Zoé, premier bébé-éprouvette conçu à partir d'un embryon congelé.

Dans le ventre de la procréation assistée

Média : Télévision

Émission : Enjeux

Date de diffusion : 9 janvier 1991

Invité(s) : François Bissonnette, Louise Bouchard, Andrée Chatel, Sylvie Chevalier, Danielle Corbin, Claude Duchesne, Monique Finn, Christiane Garcia, Suzanne Guinard-Messina, André Jean, Raymond Lambert, Gilles Létourneau, Philippe Messina, Jean Robert

Ressource(s) : Raymond Saint-Pierre, Alexandra Szacka

Durée : 18 min 28 s

Dernière modification :
2 avril 2003


Fin de la liste
    etoile etoile etoile etoile etoile
  • Évaluez
  • Partagez ce clip
  • Citez ce clip




Découvrez aussi
Briser la chaîne de la violence
Télévision
6 min 06 s
L'héritage de violence qui habite les anciens pensionnaires se transmet de génération en génération.
L'ADN au service de la justice
Télévision
19 min 39 s
Depuis le milieu des années 1980, l'ADN est de plus en plus utilisé dans les cours de justice canadiennes.