Vous devez activer JavaScript Aller au menu Plan du site
  • Taille normale
  • Taille moyenne
  • Grande taille

CBC Digital Archives

Accueil · C'est arrivé le... · 22 décembre 1989

Ceausescu, dictateur déchu

Date de diffusion : 22 décembre 1989

Le 22 décembre 1989, le président de la Roumanie, Nicolae Ceausescu, 71 ans, est destitué par son peuple. Comme tous les autres tyrans déchus, il tente de fuir, avec sa femme Elena. Des manifestations s'organisent à Bucarest, la capitale, les locaux de la télévision sont envahis par des opposants au régime. Haï par son peuple, il perd l'appui de l'armée, qui se range du côté de la population. Le soulèvement populaire met un terme à 24 années d'un régime totalitaire. Les journalistes Raymond Saint-Pierre et Francine Bastien retracent la chronologie de ce moment historique.

C'est la découverte d'un charnier dans la ville de Timisoara, dans l'ouest du pays, qui met le feu aux poudres. La ville, foyer de résistance au régime, est le théâtre d'exécutions par la Securitate, la police secrète de Ceausescu, qui ouvre le feu sur des manifestants anticommunistes.

Le peuple roumain et le reste du monde découvrent avec horreur la brutalité du régime. Après l'échec de leur tentative de fuite, les époux Ceausescu sont reconnus coupables de génocide et fusillés dans la cour intérieure du tribunal le 25 décembre 1989.

Nicolae Ceausescu (1918-1989) dirige d'une main de fer la Roumanie de 1974 à 1989. Son adhésion au Parti communiste remonte à 1932. À l'époque, il est considéré comme un agitateur et arrêté à plusieurs reprises. En 1944, il est nommé secrétaire général de la Jeunesse communiste, puis vice-ministre de l'agriculture et des forces armées en 1950. Il devient le chef du Parti communiste en 1965.

Mais très vite, il ne tolère aucune opposition interne et renforce son pouvoir en se dotant d'une police secrète forte, la Securitate, dont le rôle est de faire taire les opposants.

Ceausescu, dictateur déchu

• Culte de la personnalité et mégalomanie caractérisent le régime de Ceausescu. Une fois au pouvoir, il s'assure de la collaboration de ses proches en plaçant les membres de sa famille aux postes clés de l'État, limitant ainsi toute contestation.

• Alors que Nicolae insistait pour se faire appeler « le Génie des Carpates » ou « le Danube de la pensée », sa femme Elena Petrescu se faisait passer pour une scientifique renommée. Elle s'était d'ailleurs fait attribuer les titres d'académicienne, de docteure et d'ingénieure chimiste, entre autres.

• Tandis que les Roumains peinent à subvenir à leurs besoins vitaux, Ceausescu engage la Roumanie dans un projet pharaonique. Il lance un ambitieux programme de systématisation, copié sur celui de la Corée du Nord, visant la destruction de villages et le transfert des habitants vers les villes. Cela inclut la construction d'un luxueux palais au centre de Bucarest, paradoxalement appelé la « Maison du peuple », qui nécessite la destruction du centre historique de la capitale roumaine.

• La fortune personnelle du couple Ceausescu se composait de 21 palais, 41 villas, 22 pavillons de chasse et près de 400 millions de dollars en or, dans des comptes en Suisse.

• La Roumanie devient communiste en 1947, après le partage de l'Europe suivant la Seconde Guerre mondiale. Elle passe alors sous l'influence de l'URSS, et la monarchie est du coup abolie.

• Peu après son accession au pouvoir, Ceausescu rebaptise le Parti des travailleurs de la Roumanie « Parti communiste roumain » et déclare que son pays deviendra la République socialiste de Roumanie. Il prend ses distances par rapport au régime de Moscou.

Ceausescu, dictateur déchu

Média : Télévision

Émission : Téléjournal

Date de diffusion : 22 décembre 1989

Invité(s) : Saul Gray

Ressource(s) : Francine Bastien, Raymond Saint-Pierre

Durée : 4 min 57 s

Dernière modification :
9 avril 2008


Fin de la liste
    etoile etoile etoile etoile etoile
  • Évaluez
  • Partagez ce clip
  • Citez ce clip




Consultez une autre date
D L M M J V S
consultez tous les événements du mois
Découvrez aussi
L'URSS n'est plus
Télévision
1 min 54 s
21 décembre 1991
Le 21 décembre 1991, l'Union soviétique, deuxième puissance mondiale, est démantelée.
Mikhaïl Gorbatchev démissionne
Télévision
31 min
21 décembre 1991
Mikhaïl Gorbatchev se résigne à démissionner, signant ainsi la fin de l'empire soviétique.