Vous devez activer JavaScript Aller au menu Plan du site
  • Taille normale
  • Taille moyenne
  • Grande taille

CBC Digital Archives

Accueil · C'est arrivé le... · 19 octobre 1981

Le lundi noir des Expos

Date de diffusion : 19 octobre 1981

Lundi 19 octobre 1981, la série de championnat de la Ligue nationale de baseball entre les Expos de Montréal et les Dodgers de Los Angeles est égale 2 à 2 lorsque s'ouvre le cinquième et décisif match au Stade olympique. Hystériques, les amateurs des Expos sont convaincus que leur équipe remportera l'ultime rencontre et accédera à la Série mondiale contre les Yankees de New York.

Mais en neuvième manche, le ciel leur tombe sur la tête quand le voltigeur Rick Monday catapulte la balle par-dessus la clôture du champ centre pour donner la victoire au Dodgers 2 à 1. Le journaliste Claude Desbiens rappelle cette dramatique journée de l'histoire des Expos.

Pourtant le match avait bien commencé pour l'équipe montréalaise. Dès la manche initiale, le premier frappeur, Tim Raines, obtient un double. Après un simple de Rodney Scott, le redoutable André Dawson se présente au bâton. Tous les espoirs sont alors permis, car le lanceur recrue des Dodgers, Fernando Valenzuela, maîtrise difficilement ses lancers en raison du temps froid et venteux. Mais Dawson est incapable de saisir l'occasion et frappe la balle dans un double jeu. Raines, posté au troisième, croise toutefois le marbre. Les Expos mènent 1 à 0.

Les Dodgers égalisent la marque en cinquième manche grâce à un roulant de Valenzuela, qui pousse Rick Monday au marbre. Les deux partants, Ray Burris pour Montréal et Fernando Valenzuela pour les Dodgers, imposent leur rythme pour le reste de la partie et offrent peu de chances aux frappeurs.

Neuvième et dernière manche, la marque est égale 1 à 1 lorsque les Dodgers se présentent au bâton. En l'absence de l'as lanceur de relève Jeff Reardon, blessé au dos, le gérant des Expos Jim Fanning se rabat sur Steve Rogers, le meilleur lanceur de l'équipe, pour venir en relève de Ray Burris.

Rogers retire les deux premiers frappeurs en neuvième. Mais après un compte de 3 balles et 1 prise face à Rick Monday, le lanceur des Expos échappe le tir qui allait priver son équipe d'une participation à la Série mondiale.

Après avoir perdu la course au titre de champion de la division Est lors des saisons 1979 et 1980, les Expos parviennent à terminer premier de la seconde moitié de la saison 1981, marquée par un conflit de travail. Le 12 juin, les joueurs déclenchent une grève qui dure 50 jours. Les Expos conserveront une fiche de 30 victoires et 23 défaites après le 31 juillet.

Les Expos doivent battre les Phillies de Philadelphie dans une série de division qui va départager les gagnants des deux moitiés de saison. Montréal remporte la série et est consacrée championne de la division Est de la Ligue nationale pour la première fois de son histoire.

Gary Carter, Tim Raines, André Dawson et Larry Parrish dirigent l'attaque des Expos. Au monticule, les lanceurs Steve Rogers, Charlie Lea, Bill « Spaceman » Lee, Ray Burris, Woody Fryman et Jeff Reardon s'occupent de freiner les frappeurs adverses. Malgré un noyau de joueurs gardé presque intact, l'équipe se contente de la troisième place lors des deux saisons suivantes.

Le lundi noir des Expos

• En raison de l'arrêt de travail des joueurs, qui ampute le calendrier régulier du baseball majeur de 712 parties, des séries de division sont exceptionnellement instaurées pour départager les deux finalistes de la Ligue nationale et de la Ligue américaine. Ainsi, dans la division Est de la Ligue nationale, les Expos affrontent les Phillies de Philadelphie, qu'ils battent trois parties à deux. Dans l'Ouest, les Dodgers viennent à bout des Astros de Houston de la même façon.

• La formation partante des Expos pour la saison 1981 est composée du receveur Gary Carter, du premier-but Warren Cromatie, du deuxième-but Rodney Scott, de l'arrêt-court Chris Speier, du troisième-but Larry Parrish, du voltigeur de droite Ellis Valentine, du voltigeur de centre André Dawson et du voltigeur de gauche Tim Raines. Steve Rogers est le lanceur numéro un de la formation, et Jeff Reardon le lanceur de relève attitré en fin de match.

• Le 8 septembre 1981, en pleine course au championnat, le directeur général des Expos John McHale congédie le gérant Dick Williams pour le remplacer par Jim Fanning. La direction des Expos reproche à Williams son manque de communication et son incapacité à susciter l'enthousiasme de ses joueurs.

• Cette participation aux séries de championnat est la seule en 36 ans d'histoire des Expos.

• Les Dodgers de Los Angeles remportent la Série mondiale de 1981 contre les Yankees de New York. Les Dodgers gagnent la série quatre de sept en six parties.

• Au cours de la saison 1981, le spectaculaire lanceur recrue des Dodgers, Fernando Valenzuela, décroche un doublé : le gaucher reçoit le trophée Cy Young du meilleur lanceur de la Ligue nationale et le titre de recrue de l'année. Lors de cette saison écourtée par la grève, Valenzuela obtient 13 victoires et subit 7 défaites. Sa moyenne de points accordés est de 2,48 et il retire 180 frappeurs sur des prises.

Le lundi noir des Expos

Média : Télévision

Émission : Ce soir

Date de diffusion : 19 octobre 1981

Ressource(s) : Claude Desbiens, Gabi Drouin

Durée : 2 min 07 s

Dernière modification :
10 mars 2008


Fin de la liste
    etoile etoile etoile etoile etoile
  • Évaluez
  • Partagez ce clip
  • Citez ce clip




Consultez une autre date
D L M M J V S
consultez tous les événements du mois
Découvrez aussi
Les Expos : au jeu!
Télévision
4 min 32 s
8 avril 1969
Après des années de tractations, la ville de Montréal a enfin une équipe de baseball dans les ligues majeures. Les Expos jouent leur premier match contre les Mets au stade Shea,...
Un Taillibert pour couvrir le stade
Télévision
6 min 18 s
26 novembre 1986
Onze ans et des centaines de millions de dollars plus tard, le Stade olympique reçoit finalement son toit, une gigantesque toile rétractable.