Vous devez activer JavaScript Aller au menu Plan du site
  • Taille normale
  • Taille moyenne
  • Grande taille

CBC Digital Archives

Accueil · C'est arrivé le... · 30 septembre 1990

Alice Parizeau, d'espoir et de liberté

Date de diffusion : 11 novembre 1981

« Viscéralement, je suis journaliste et écrivain », confie Alice Parizeau à Denise Bombardier lors d'une entrevue à l'occasion de la parution du roman Les lilas fleurissent à Varsovie.

Dans ce livre sont développés les grands thèmes qui ont nourri à la fois toute son œuvre d'écrivain et sa vie de femme : la liberté, la justice sociale, le besoin qu'ont les êtres humains de se dépasser et de s'aimer. Alice Parizeau y retrace en filigrane l'histoire de la Pologne asservie par les Soviétiques de 1945 à 1982, et l'espoir qui renaît avec l'avènement de Solidarité, illustré par la métaphore du lilas qui refleurit.

Née près de Cracovie, en Pologne, le 27 juillet 1927, Alice Poznanska est recrutée vers l'âge de 15 ans comme agent de liaison dans l'armée de la Libération pendant la Seconde Guerre mondiale. En 1944, elle est faite prisonnière au camp de Bergen-Belsen, en Allemagne. La jeune Alice est décorée de la Croix de guerre en 1945 pour son courage face à l'ennemi.

Par la suite, elle poursuit ses études à Paris, avant de s'établir au Québec en 1955. L'année suivante, elle épouse Jacques Parizeau. Le couple aura deux enfants, Bernard et Isabelle.

Alice Parizeau travaille alors comme officier de réhabilitation à la Ville de Montréal. En 1972, elle occupe le poste de secrétaire générale au Centre de criminologie comparée de l'Université de Montréal. Elle travaille également comme journaliste à Cité Libre, à La Presse et collabore à diverses revues, dont Châtelaine, La Patrie et Le Magazine Maclean. En 1981, elle s'impose comme écrivain avec Les lilas… et publie plusieurs romans par la suite, dont La Charge des sangliers (1982), Côte-des-Neiges (1983), Blizzard sur Québec (1987). Elle s'éteint le 30 septembre 1990 des suites d'une longue maladie.

Alice Parizeau, d'espoir et de liberté

• Alice Parizeau participe à la commission Bird sur la situation de la femme au Canada, créée en 1967. L'année suivante, elle siège au sein de la commission Prévost sur la réforme criminelle et pénale au Québec.

• En 1982, Alice Parizeau est lauréate du premier prix européen de l'Association des écrivains de langue française (ADELF) pour son roman Les lilas fleurissent à Varsovie.

• Le livre Les lilas fleurissent à Varsovie est traduit en anglais et publié en 1984 chez un éditeur new-yorkais, la New American Library, sous le titre The Lilacs Are Blooming in Warsaw.

Alice Parizeau, d'espoir et de liberté

Média : Télévision

Émission : Noir sur blanc (télévision)

Date de diffusion : 11 novembre 1981

Invité(s) : Alice Parizeau

Ressource(s) : Denise Bombardier

Durée : 9 min 42 s

Dernière modification :
17 septembre 2008


Fin de la liste
    etoile etoile etoile etoile etoile
  • Évaluez
  • Partagez ce clip
  • Citez ce clip




Consultez une autre date
D L M M J V S
consultez tous les événements du mois
Découvrez aussi
Mon « non » est québécois
Télévision
22 min 23 s
En avril 1980, Jean Chrétien s'attend à une victoire du « non » au référendum sur la souveraineté-association.
Le vote des anglophones et des allophones
Télévision
8 min 40 s
Plusieurs membres des minorités ethniques du Québec s'impliquent dans le débat référendaire.