Vous devez activer JavaScript Aller au menu Plan du site
  • Taille normale
  • Taille moyenne
  • Grande taille

CBC Digital Archives

Accueil · C'est arrivé le... · 24 septembre 1973

Washington reconnaît le régime Pinochet

Date de diffusion : 25 septembre 1973

Le 24 septembre 1973, les États-Unis reconnaissent officiellement le régime d'Augusto Pinochet. Cette reconnaissance intervient treize jours après le coup d'État du 11 septembre qui renverse le président chilien Salvador Allende. Le gouvernement tombé, une répression sanglante est alors orchestrée par la junte militaire de Pinochet. Des milliers d'opposants au nouveau régime sont arrêtés et détenus dans le stade National, à Santiago. Parmi les 3000 prisonniers, près de 240 sont étrangers, dont trois sont canadiens. Le journaliste Jean Charpentier était sur place.

Le 4 septembre 1970, Salvador Allende, fondateur du Parti socialiste chilien, devient président de la République. Il est le pemier socialiste élu à la tête d'un pays d'Amérique latine. Après son élection, il doit faire face à une opposition de droite, majoritaire au Parlement, soutenue officieusement par Washington. Mais déjà, la crainte du communisme au Chili et de sa propagation en Amérique latine incite la Maison-Blanche à agir. Le Chili plonge bientôt dans le chaos, laissant le champ libre à l'intervention militaire de Pinochet.

À partir de juin 1999, l'administration Clinton décide de déclassifier de nombreux documents confirmant le rôle des États-Unis dans la déstabilisation du gouvernement Allende. Selon les archives de la CIA, l'agence américaine aurait mené des opérations secrètes au Chili dans les années 1970. Les sources révèlent que le gouvernement américain aurait soutenu financièrement la droite chilienne et dépensé plus de huit millions de dollars pour financer des groupes hostiles à Allende afin de semer le chaos dans le pays. Selon les archives, Washington connaissait l'existence du plan Condor fomenté par Pinochet et d'autres dictateurs d'Amérique du Sud, afin d'éliminer tous leurs opposants.

Washington reconnaît le régime Pinochet

• Au lendemain du coup d'État de 1973, le stade National se transforme en camp de détention. Lieu de rassemblement des Chiliens venus acclamer trois ans plus tôt la victoire d'Allende, il devient le théâtre des massacres sous la dictature Pinochet. Peut-être la visite du pape Jean-Paul II, en 1986, réunissant 60 000 jeunes, l'a-t-elle débarrassé de ses fantômes.

• Selon Marcelo Schilling, ambassadeur du Chili en France, « le stade est le symbole de la démocratie pour les Chiliens ». Il a d'ailleurs été classé au patrimoine historique par le gouvernement socialiste du président Ricardo Lagos, élu le 16 janvier 2000.

• Le 23 septembre 1973, le poète chilien Pablo Neruda, de son vrai nom Neftali Ricardo Reyes Basoalto, est âgé de 69 ans lorsqu'il décède des suites d'un cancer dans sa maison de Santiago, au Chili. Ambassadeur chilien en France sous le gouvernement Allende, il reçoit le prix international de la Paix en 1950 et le prix Nobel de littérature en 1971. Le contexte politique prévalant au Chili et ses liens avec le gouvernement déchu le privent de funérailles nationales. À Valparaiso et à Santiago, ses maisons sont pillées par les militaires, ses objets d'art et ses tableaux sont saccagés, ses livres brûlés.

• De 1973 à 1990, la dictature d'Augusto Pinochet sévit au Chili. Les sources officielles font état d'environ 3000 prisonniers politiques détenus par la junte militaire. Le bilan des meurtres et disparitions est évalué à 3197, selon la commission Rettig, mais ce chiffre serait en-dessous de la réalité selon les auteurs de l'ouvrage Le Dossier Pinochet. Ils évaluent à 10 000 le nombre de personnes tuées et à 3000 le nombre de disparus, sous la dictature Pinochet.

• En 1989, le Chili revient à la démocratie, de manière pacifique, avec l'élection de Patricio Aylwin. Pinochet reste néanmoins commandant en chef de l'armée jusqu'en 1997. Les Chiliens refusent par référendum de prolonger le mandat de l'ancien dictateur. Il quitte donc l'armée le 10 mars 1998 et devient sénateur à vie. Poursuivi par la justice pour crimes contre l'humanité, il est arrêté le 16 octobre 1998 dans une clinique de Londres.

• Au Chili, au moins 300 plaintes pour actes criminels sont déposées contre lui. Mais son statut de parlementaire, et la démence mentale alléguée par ses avocats, le protègent d'un quelconque procès jusqu'à ce que la Cour suprême du Chili décide de lever son immunité parlementaire le 26 août 2004. Un procès est désormais envisageable.

Washington reconnaît le régime Pinochet

Média : Télévision

Émission : Téléjournal

Date de diffusion : 25 septembre 1973

Ressource(s) : Jean Charpentier, Bernard Derome

Durée : 1 min 43 s

Audio d'une émission de télévision

Dernière modification :
3 mars 2008


Fin de la liste
    etoile etoile etoile etoile etoile
  • Évaluez
  • Partagez ce clip
  • Citez ce clip




Consultez une autre date
D L M M J V S
consultez tous les événements du mois
Découvrez aussi
Dernier jour de dictature franquiste
Radio
7 min 37 s
29 octobre 1975
À l'agonie, le général Franco cède les destinées de l'Espagne au prince Juan Carlos, son successeur désigné.
11 septembre 1973 : coup d'État au Chili
Radio
20 min 29 s
Élu en 1970, le président socialiste Salvador Allende est trahi trois ans plus tard par le général Augusto Pinochet.