Vous devez activer JavaScript Aller au menu Plan du site
  • Taille normale
  • Taille moyenne
  • Grande taille

CBC Digital Archives

Accueil · C'est arrivé le... · 4 septembre 1972

Le crime parfait

Date de diffusion : 1er septembre 1992

Lundi 4 septembre 1972, entre 1 h 50 et 3 h du matin, trois voleurs s'introduisent dans le Musée des beaux-arts de Montréal par un puits de lumière situé sur le toit. Les cambrioleurs, armés de mitraillettes et de fusils à canon coupé, subtilisent 18 tableaux de grands maîtres d'une valeur de 2 millions de dollars, dont un Rembrandt de plus de 1 million. Les œuvres ne seront jamais retrouvées.

Vingt ans plus tard, le journaliste Normand Lester révèle les intentions des compagnies d'assurances de relancer l'enquête pour retrouver les toiles volées. Pour y arriver, elles promettent une récompense de 100 000 $ et plus.

Dès leur intrusion dans le musée, les cagoulards remarquent la présence d'un agent de sécurité qui terminait sa ronde au deuxième étage. Ils ne tardent pas à le maîtriser. Comme, il n'obtempère pas assez vite au goût des brigands, ceux-ci tirent un coup de feu au plafond. Le gardien est par la suite bâillonné et ligoté. Pendant que l'un des voleurs le surveille, les deux autres font passer les tableaux, de même que des objets d'art et des bijoux, par le toit, à l'aide d'une corde.

Le cambriolage semble être un jeu d'enfant jusqu'à ce que le système d'alarme se déclenche, alors que les malfaiteurs tentent de faire passer de plus grands tableaux par la sortie arrière. Ils abandonnent ainsi 18 autres tableaux d'aussi grande valeur avant de prendre la fuite. Les voleurs ne laissent aucune trace derrière eux, aucune description de leur physique ou de leur véhicule ne peut être faite.

En plus du Rembrandt, les filous repartent entre autres avec deux œuvres de Jan Breughel l'Ancien, de Jean-Baptiste Corot, de Jean-François Millet, d'Honoré Daumier, et d'autres de Gustave Courbet, de Thomas Gainsborough et de Pierre-Paul Rubens.

Le crime est parfait. Malgré toutes les enquêtes, les tableaux n'ont jamais pu être retrouvés. Puisqu'en principe aucun musée du monde n'accepte d'œuvres volées, les complices ont probablement dû attendre un certain temps avant de les écouler au marché noir.

Actuellement, les toiles sont évaluées à plus de 12 millions de dollars. Elles appartiennent désormais aux assureurs, qui ont déjà dédommagé le musée.

Le crime parfait

• Le tableau de Rembrandt dérobé au musée a pour titre Paysage avec chaumières. Il s'agit d'une peinture à l'huile réalisée sur panneau de bois, de 25,5 cm sur 39,5 cm.

• Les deux tableaux de Breughel l'Ancien sont également des peintures à l'huile sur cuivre de 19 cm sur 27 cm. L'un est intitulé Paysage avec carrioles et troupeaux et l'autre Paysage avec bâtiments et carrioles. Le musée a pu toutefois en récupérer un.

• Le musée Gardiner de Boston, auquel Normand Lester fait référence dans son reportage, offre une récompense de 5 millions de dollars à quiconque pourra fournir des informations susceptibles d'aider la police à retrouver la douzaine de toiles de grands maîtres volées en 1990. Les œuvres de Rembrandt, Vermeer, Degas, Manet, qui ont été dérobées, presque de la même manière qu'au Musée des beaux-arts de Montréal, valent plus de 300 millions de dollars.

Le crime parfait

Média : Télévision

Émission : Montréal ce soir

Date de diffusion : 1er septembre 1992

Invité(s) : William Aron, André DeQuoy, Pierre Théberge

Ressource(s) : Simon Durivage, Normand Lester

Durée : 5 min 27 s

Dernière modification :
19 juillet 2005


Fin de la liste
    etoile etoile etoile etoile etoile
  • Évaluez
  • Partagez ce clip
  • Citez ce clip




Consultez une autre date
D L M M J V S
consultez tous les événements du mois
Découvrez aussi
Où est le cœur du Frère André?
Radio
22 s
16 mars 1973
Le 16 mars 1973, on découvre que le cœur du frère André n'est plus là où il devrait être, à l'oratoire Saint-Joseph.
Mesrine, l'ennemi public, est abattu
Télévision
4 min 31 s
Le 2 novembre 1979, Jacques Mesrine, le criminel le plus recherché de France, est abattu par la police à Paris.