Vous devez activer JavaScript Aller au menu Plan du site
  • Taille normale
  • Taille moyenne
  • Grande taille

CBC Digital Archives

Accueil · C'est arrivé le... · 23 août 1988

Alerte sur Saint-Basile-le-Grand

Date de diffusion : 24 août 1988

Lorsque les 3000 Grandbasilois se font tirer du lit d'urgence pour évacuer leur maison, ils ne se doutent pas que la pire catastrophe écologique de l'histoire du Québec les attend. Vers 20h40, des dizaines de milliers de litres de BPC brûlent et créent une épaisse fumée hautement toxique. Le sol, l'air et l'eau sont contaminés et les résidents ne pourront pas regagner leur domicile avant 18 jours.

L'incendie est d'origine criminelle. Son auteur est Alain Chapleau. Il est arrêté à la suite des événements, mais est acquitté en janvier 1989 par la Cour supérieure de Longueuil. Malgré la confession de l'accusé lors d'interrogatoires serrés, le juge Réjean Paul demande aux jurés de l'acquitter, faute de preuves. Le poids de sa conscience lui fera avouer son crime 14 ans plus tard. Quant au propriétaire de l'entrepôt, Marc Lévy, pour éviter d'affronter la justice et d'acquitter la facture de 30 millions de dollars de nettoyage, il s'enfuit vers la Floride. Il n'a donné aucun signe de vie depuis.

L'incendie de Saint-Basile-le-Grand ouvre les yeux de la population sur les dangers d'entreposer de tels produits. S'ensuivra un long débat sur l'élimination des BPC. Le choix d'un incinérateur est au cœur de la polémique. Finalement, c'est à l'incinérateur de Swan Hill, en Alberta, de même qu' au site d'enfouissement de Grandes-Piles, en Mauricie, que les 25 000 tonnes de terre et de matériel contaminés se retrouveront. Il faudra attendre 10 ans avant que les terres où se trouvait l'entrepôt se transforment en un champ bucolique.

Alerte sur Saint-Basile-le-Grand

• Les biphényles polychlorés (BPC) sont créés sous forme d'huile synthétique. Même s'ils ne sont plus produits, ils sont toujours utilisés comme isolant dans de l'équipement électrique et hydraulique scellé. Leur principale propriété est la résistance à une forte chaleur. Les BPC font partie d'une famille peu recommandable de 11 produits toxiques considérés comme dangereux pour la santé de l'être humain. Le produit est hautement cancérigène et est particulièrement dangereux pour les femmes enceintes.

• En vertu du Code criminel et de la Charte des droits et libertés, la Couronne ne peut porter une deuxième fois la même accusation après l'acquittement d'un accusé. C'est pour cette raison qu'Alain Chapleau, même après avoir avoué son crime, n'a pas été emprisonné. Aujourd'hui, il est libre comme l'air.

Alerte sur Saint-Basile-le-Grand

Média : Télévision

Émission : Montréal ce soir

Date de diffusion : 24 août 1988

Invité(s) : Robert Bourassa, Stephane Groulx, Denis Houle, Clifford Lincoln, Albert Nantel, Michel Pagé, Michel Sylvestre, Raymond Therien, Eugène Yankowsky

Ressource(s) : Jacques Bissonnet, Réal D'Amours, Alexandre Dumas, Catherine Kovacs, Gilles Payette, Jacques Rivard, Charles Tisseyre

Durée : 19 min 53 s

Dernière modification :
14 août 2008


Fin de la liste
    etoile etoile etoile etoile etoile
  • Évaluez
  • Partagez ce clip
  • Citez ce clip




Consultez une autre date
D L M M J V S
consultez tous les événements du mois
Aussi un 23 août 
Incendie à la gare Bonaventure
23 août 1948
C'est dans la gare de triage qu'éclate le violent incendie qui détruit la gare Bonaventure le 23 août 1948.
Radio
10 min 05 s

Découvrez aussi
Incendie à la gare Bonaventure
Radio
10 min 05 s
23 août 1948
C'est dans la gare de triage qu'éclate le violent incendie qui détruit la gare Bonaventure le 23 août 1948.
Déflagration à l'usine CIL
Radio
9 min 34 s
1er octobre 1975
Le syndicaliste Michel Chartrand se révolte de la mort de huit travailleurs à l'usine de McMasterville, en banlieue de Montréal.