Vous devez activer JavaScript Aller au menu Plan du site
  • Taille normale
  • Taille moyenne
  • Grande taille

CBC Digital Archives

Accueil · C'est arrivé le... · 6 août 1965

Laval : ville des 14 clochers

Le 6 août 1965, le gouvernement du Québec décide de fusionner les 14 municipalités et villages de l'île Jésus. La ville de Laval est née! Avec une population de 196 000 habitants, majoritairement francophones, elle devient la seconde ville d'importance au Québec. Jean-Noël Lavoie est le premier maire de la ville nouvellement créée. Dix ans se sont écoulés depuis la création de Laval et son ancien maire, président de l'Assemblée nationale en 1975, répond au journaliste Pierre Baril.

Lieu de villégiature des citadins montréalais au début du 20e siècle, l'île Jésus s'urbanise avec la création des villes de Laval-des-Rapides en 1912, Laval-sur-le-Lac en 1915, et du village de L'Abord-à-Plouffe en 1915. L'île poursuit son développement au lendemain de la Seconde Guerre mondiale. Puis, dans les années 1970, l'exode massif de la population urbaine vers la banlieue entraîne une croissance soudaine des localités de l'île et des municipalités environnantes. Victimes d'un développement rapide, elles sont bientôt confrontées à des problèmes qu'elles peinent à maîtriser.

Afin de pallier les difficultés que rencontrent les villes dans les années 1970, on envisage un premier regroupement de certaines d'entre elles. En 1961, Saint-Martin, Renaud et L'Abord-à-Plouffe s'unissent pour ne former qu'une seule ville : Chomedey. Bénéfique, cette fusion se révèle portant insuffisante pour régler les problèmes des villes avoisinantes, mais germe l'idée de poursuivre la fusion amorcée. En décembre 1964, un rapport est déposé. Dans l'esprit des recommandations de la commission Sylvestre, la ville de Laval est créée le 6 août 1965, malgré l'hostilité d'une partie de la population.

Laval : ville des 14 clochers

• Les 14 municipalités fusionnées le 6  août 1965 sont Chomedey, Duvernay, Laval-des-Rapides, Laval-Ouest, Pont-Viau, Sainte-Rose, Auteuil, Fabreville, Îles-Laval, Laval-sur-le-Lac, Sainte-Dorothée, Saint-François, Saint-Vincent-de-Paul et Vimont.

• Depuis la fusion, la population lavalloise est passée de 196 000 habitants en 1965 à 350 000 habitants en 2004.

• Quatre années après la fusion de Laval, sous l'impulsion du gouvernement de Daniel Johnson, trois communautés urbaines voient le jour: la Communauté urbaine de Montréal, celle de Québec et la Communauté régionale de l'Outaouais.

• L'histoire de l'île Jésus remonte au 17e siècle. Concédée en 1636 aux Jésuites, l'île, située au nord de l'île de Montréal, connaît un essor moins rapide que cette dernière. On commence à y cultiver la terre aux alentours de 1670, selon l'intendant Jean Talon. Et c'est François Berthelot, un conseiller du roi, qui gère l'exploitation des terres agricoles.

• En 1681, on recense quatre familles résidant à l'est de l'île Jésus. L'accroissement de la population, au fil des ans, entraîne l'implantation de la première paroisse sur l'île, Saint-François-de-Sales, en 1702.

• Laval tire son nom du premier évêque de Québec, monseigneur François-Xavier de Montmorency-Laval de Montigny. Mais l'île n'a pas toujours porté le nom d'île Jésus. En effet, elle est dénommée île de Montmagny, en hommage au second gouverneur de la Nouvelle-France qui la visita en 1636, avant d'être concédée aux Jésuites qui la rebaptisèrent île Jésus. En 1680, Mgr Laval fait donation de l'île au Séminaire de Québec.

Laval : ville des 14 clochers

Média : Radio

Émission : Présent édition métropolitaine

Date de diffusion : 1975-06-04

Invité(s) : Jean-Noël Lavoie

Ressource(s) : Pierre Baril

Durée : 8 min 44 s

Dernière modification :
3 mars 2008


Fin de la liste
    etoile etoile etoile etoile etoile
  • Évaluez
  • Partagez ce clip
  • Citez ce clip




Consultez une autre date
D L M M J V S
consultez tous les événements du mois