Vous devez activer JavaScript Aller au menu Plan du site
  • Taille normale
  • Taille moyenne
  • Grande taille

CBC Digital Archives

Accueil · C'est arrivé le... · 3 août 1978

Les Jeux du Commonwealth

Date de diffusion : 3 août 1978

Les premiers Jeux du Commonwealth ont lieu à Hamilton, ville portuaire des Grands lacs canadiens, du 16 au 23 août 1930. On les nomme alors les Jeux de l'Empire britannique.

Onze pays – l'Afrique du Sud, l'Angleterre, l'Australie, les Bermudes, le Canada, l'Écosse, la Guyane britannique (aujourd'hui Guyana), l'Irlande du Nord, la Nouvelle-Zélande, le Pays de Galles et Terre-Neuve (qui ne fait pas encore partie de la confédération canadienne à cette époque), y envoient quelque 400 athlètes.

Les origines de ces jeux du « monde anglo-saxon » de l'époque remontent à 1891, alors qu'un jeune homme du Yorkshire propose l'organisation d'un événement dont le but serait de resserrer les liens entre les pays de l'Empire britannique. Mais c'est M.M. Bobby Robinson qui est désigné comme étant le fondateur des Jeux.

Ce journaliste sportif de Hamilton, en Ontario profite des Jeux olympiques de 1928 pour trouver des appuis en faveur des Jeux de l'Empire britannique.

Depuis les premiers jeux de Hamilton, l'événement a grandi. De onze pays et 400 athlètes en 1930 en Ontario, les Jeux sont passés à 34 pays et 1122 athlètes en 1958 à Cardiff, au Pays de Galle, à 46 pays et 1583 athlètes en 1978 à Edmonton. L'édition 2002, qui se tient à Manchester en Grande-Bretagne du 25 juillet au 4 août, compte 72 pays et 5000 athlètes. Ce sont les Jeux les plus importants à ce jour.

Outre Hamilton en 1930 et Edmonton en 1978, le Canada est l'hôte des Jeux en 1954, à Vancouver, puis en 1994, à Victoria.

Les Jeux du Commonwealth

• Pour l'édition 2002 des Jeux du Commonwealth, le site des sports de Radio-Canada a fait appel à l'athlète Bruny Surin. Cet enfant chéri des Québécois a troqué ses chaussures de courses pour le clavier, devenant cyber-journaliste le temps des jeux de Manchester.

• Bruny Surin connaît les Jeux du Commonwealth pour y avoir participé en 1990, en Nouvelle-Zélande. Ce fut sa seule participation et il y a gagné la médaille de bronze à la course de 100 mètres en 10,12 secondes.

• On appelle familièrement les Jeux du Commonwealth les « jeux amicaux » (the friendly games en anglais) car, dès leurs débuts, malgré le fait qu'ils soient calqués sur les Jeux olympiques, ils se sont voulus plus joviaux et détendus.

• C'est à partir de 1950 que les Jeux de l'Empire britannique deviennent les Jeux du Commonwealth et de l'Empire britannique. De 1966 à 1974, ils furent rebaptisés Jeux britanniques du Commonwealth. Finalement, en 1974, ils deviennent officiellement les Jeux du Commonwealth.

• Les Jeux du Commonwealth sont associés au Commonwealth, un regroupement de 54 pays créé par le Statut de Westminster en 1931. Son rôle est autant politique que social : promotion de la paix mondiale et du développement économique, de la non-discrimination, de la démocratie et de la primauté du droit, entre autres.

• Le Canada, ardent partisan de l'institution, est, après le Royaume-Uni, le principal bailleur de fonds des programmes du Secrétariat du Commonwealth. Sa contribution annuelle s'élève à près de 26,3 millions de dollars.

Les Jeux du Commonwealth

Média : Télévision

Émission : Téléjournal

Date de diffusion : 3 août 1978

Ressource(s) : Claude-Jean Devirieux, Normand Harvey

Durée : 3 min 34 s

Dernière modification :
3 août 2004


Fin de la liste
    etoile etoile etoile etoile etoile
  • Évaluez
  • Partagez ce clip
  • Citez ce clip




Consultez une autre date
D L M M J V S
consultez tous les événements du mois
Découvrez aussi
Maroc 1989 : les premiers Jeux de la francophonie
Télévision
10 min 24 s
Pour en savoir plus sur les premiers Jeux de la francophonie, Marie-Josée Turcotte s'est rendue au Maroc, le pays hôte.
Des visites royales
Dossier
Depuis le couronnement d'Élisabeth II, les visites royales sont devenues de plus en plus fréquentes.