Vous devez activer JavaScript Aller au menu Plan du site
  • Taille normale
  • Taille moyenne
  • Grande taille

CBC Digital Archives

Accueil · C'est arrivé le... · 13 juillet 2002

Yousuf Karsh : reconnaître la beauté

Date de diffusion : 15 janvier 1968

Yousuf Karsh est né à Mardin, en Arménie, en 1908. Ses premières années sont marquées par le génocide arménien. Son oncle, le photographe George Nakash, le fait venir au Canada. Il y arrive en 1924 et fait ses études secondaires à Sherbrooke.

Manifestant rapidement de l'intérêt pour la photographie, il fait son apprentissage à Boston auprès de John H. Garo. En 1932, Karsh choisit d'établir son studio à Ottawa, au sixième étage du Château Laurier. Il y travaillera jusqu'en 1992.

Dès 1936, Karsh se met à photographier les hommes d'État de passage dans la capitale canadienne, dont Franklin Roosevelt. Il a capturé les images de Winston Churchill, Albert Einstein, John F. Kennedy, Ernest Hemingway, Pablo Picasso, William Lyon MacKenzie King, H. G. Wells, Gratien Gélinas ainsi que Grey Owl, sous son allure de chef amérindien.

Il est reconnu pour sa technique impeccable et son sens du détail. Ses œuvres ont été exposées dans les plus grands musées, parmi lesquels le Metropolitan Museum of Art et le Museum of Modern Art, à New York, l'Art Museum de Philadelphie et le Art Institute de Chicago.

Le portrait que fit Karsh de Winston Churchill est entré dans l'histoire, autant pour l'œuvre elle-même que pour la légende l'entourant. En 1941, le premier ministre du Canada Mackenzie King lui demande de photographier l'homme d'état britannique dans une salle du Parlement.

Prenant la pause, Churchill allume un de ses fameux cigares que Karsh lui enlève poliment. Karsh prend alors deux photos de Churchill, qui aurait ensuite commenté : « Vous pouvez même faire se tenir tranquille un lion rugissant pour le photographier. »

Yousuf Karsh : reconnaître la beauté

• Yousuf Karsh a dit : « Une photographie est l'expression d'une impression. Si nous n'avions pas la beauté en nous, comment pourrions-nous la reconnaître? »

• Puis il écrit, en 1996, dans Contemporary Photographers : « Mon intérêt pour les gens ordinaires est sans limite, mais je suis fasciné par ce défi : représenter convenablement la véritable grandeur avec mon appareil. »

• La famille de Karsh semble avoir la photo dans le sang. Outre son oncle, Yousuf compte également un frère photographe, Malak Karsh. Ce dernier, mort le 8 novembre 2001 à l'âge de 86 ans, arrive au Canada de leur Arménie natale 12 ans après Yousuf. Signant ses œuvres de son seul prénom, Malak est reconnu pour ses photographies de la région d'Ottawa et plus particulièrement de ses édifices gouvernementaux.

• Grey Owl, dont le portrait est l'un des plus connus de Karsh (on en fit même des reproductions en affiche), n'était pas, malgré ce que semblent indiquer son nom et son visage coupé au couteau, amérindien. De son vrai nom Archibald Stansfeld Belaney, il naît en Angleterre en 1888.

• Immigrant au Canada en 1906, il prend une identité indienne et épouse une autochtone. Il fait son nom en se battant pour la conservation de la nature, pour la protection de sa faune et de sa flore.

Yousuf Karsh : reconnaître la beauté

Média : Télévision

Émission : Le Sel de la semaine

Date de diffusion : 15 janvier 1968

Invité(s) : Yousuf Karsh

Ressource(s) : Fernand Seguin

Durée : 24 min 11 s

Dernière modification :
11 avril 2008


Fin de la liste
    etoile etoile etoile etoile etoile
  • Évaluez
  • Partagez ce clip
  • Citez ce clip




Consultez une autre date
D L M M J V S
consultez tous les événements du mois
Aussi un 13 juillet 
Les soldats canadiens quittent l'Allemagne
13 juillet 1993
Après plusieurs mois de préparation, les derniers représentants de l'Armée canadienne quittent les deux bases allemandes de Baden-Soellingen et de Lahr.
Télévision
8 min

Découvrez aussi
Les soldats canadiens quittent l'Allemagne
Télévision
8 min
13 juillet 1993
Après plusieurs mois de préparation, les derniers représentants de l'Armée canadienne quittent les deux bases allemandes de Baden-Soellingen et de Lahr.