Vous devez activer JavaScript Aller au menu Plan du site
  • Taille normale
  • Taille moyenne
  • Grande taille

CBC Digital Archives

Accueil · C'est arrivé le... · 6 juillet 1977

Vous devez ouvrir une session pour commenter ce clip.

Pour la petite histoire, c'est après que Roger Waters eût craché au visage d'un fan lors de ce spectale qu'a germé en lui l'idée de son manum opus «The Wall»...

Soumis par : Serge Abud


Pink Floyd au stade olympique

Date de diffusion : 13 juillet 1977

Le 6 juillet 1977, un an après les Jeux olympiques de Montréal, Pink Floyd débarque au Stade olympique. Le groupe rock britannique attire plus de 80 000 spectateurs, un record d'assistance; ils étaient 72 000 pour la cérémonie d'ouverture des Jeux olympiques.

Le soir même, un autre record canadien est brisé… soit le plus grand nombre de spectateurs pour un concert présenté à l'intérieur. Pendant quelques heures, ceux qui assistent au concert vibrent à l'unisson. Parmi eux, le journaliste Luc Benoit.

Pink Floyd amorce sa tournée européenne et nord-américaine en janvier, après la sortie de l'album Animals… en tout, 55 concerts pour les musiciens britanniques, échelonnés sur 6 mois.

Montréal est le dernier arrêt. La première partie du spectacle est consacrée aux chansons de l'album Animals. Pendant la deuxième moitié, Pink Floyd reprend plusieurs de ses classiques, notamment ceux que l'on retrouve sur l'album Wish you were here.

Pink Floyd déçoit plusieurs de ses fans ce soir-là. Les rockers britanniques ont la réputation de présenter des concerts spectaculaires et éblouissants tant au niveau sonore que sur le plan visuel.

Pierre Beaulieu, journaliste de La Presse se trouve dans la foule. Voici ce qu'il en dit : « le son n'était pas bon, même qu'en première partie, il était horrible ». À un tel point que les spectateurs ont parfois du mal à reconnaître les chansons.

Visuellement, les effets spéciaux déçoivent. Ils ne sont nettement pas à la hauteur des attentes.

Pink Floyd au stade olympique

• Le producteur du spectacle, Donald K. Donald, embauche, pour la soirée, 500 agents de sécurité supplémentaires pour patrouiller l'intérieur du Stade olympique.

• Le service de police de la Communauté urbaine de Montréal prend des mesures spéciales pour éviter que la situation ne dégénère. À Milwaukee quelques semaines plus tôt, les policiers avaient arrêté 140 personnes, et 500 avaient été traitées pour abus de drogue.

• Un incident disgracieux assombrit la soirée. En plein milieu d'une chanson, le bassiste Roger Waters arrête tout et demande à la foule bavarde de se taire. L'assistance n'obtempère pas. Waters s'impatiente, il insulte un jeune fan, puis lui crache au visage. Le bassiste s'excuse par la suite.

• 48 heures après la mise en vente, 57 000 billets, à 10 $ l'unité, trouvent preneur. La popularité de Pink Floyd est telle que la foule aurait été encore plus nombreuse s'il y avait eu plus de tickets. Des centaines de jeunes parcourent des kilomètres, en vain, dans l'espoir d'acheter un billet à la dernière minute.

Pink Floyd au stade olympique

Média : Radio

Émission : Culbute

Date de diffusion : 13 juillet 1977

Invité(s) : Luc Benoit

Ressource(s) : Jacques Beaulieu, Jean Boisvert

Durée : 3 min 04 s

Dernière modification :
18 octobre 2010


Fin de la liste
    etoile etoile etoile etoile etoile
  • Évaluez
  • Partagez ce clip
  • Citez ce clip




Consultez une autre date
D L M M J V S
consultez tous les événements du mois
Découvrez aussi
The Police en concert à Montréal
Télévision
1 min 38 s
En 1983, le groupe rock The Police se produit au Stade olympique de Montréal devant une foule d'environ 35 000 personnes.
Le premier spectacle de U2 au stade olympique
Télévision
2 min 29 s
Le 1er octobre 1987, 65 000 personnes assistent au spectacle du groupe irlandais U2 au stade olympique de Montréal.